publicité

L'actualité régionale 22 Avril

© Jean-Paul Mélade
© Jean-Paul Mélade
  • Par Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
COMORES

On votait encore une fois ce dimanche, il s’agissait d’élire les gouverneurs des îles


Le scrutin concernait les îles de Grande Comore et de Mohéli. A Anjouan, un gouverneur du camp présidentiel était sorti vainqueur dès le premier tour qui avait lieu en même temps que la présidentielle le 24 mars dernier. L’enjeu pour le pouvoir est de réussir un carton plein avec uniquement des gouverneurs du camp Azali. Aux dernières nouvelles à Moheli, le gouverneur Fazul l’a emporté par presque 80% des voix face au député d’opposition Said Attoumane Baco. C’est une femme, Siti Farouata Mhoudine qui portait les couleurs du camp présidentiel en Grande Comore, face à un ancien ministre d’Azali : Abdou Souefo. Ce dernier s’est autoproclamé vainqueur dans la soirée de dimanche, mais la commission électorale ne l’a pas confirmé.



Pendant ce temps, les convocations à la gendarmerie continuent de pleuvoir sur tous ceux qui sont susceptibles de s’opposer au pouvoir d’Azali

Du week-end dernier, on retient l’interpellation de deux reporters français : Cyril Castelliti,  journaliste free-lance, et le photographe Louis Wetter ont été arrêtés samedi, et libérés dimanche. Ils sont en reportage depuis deux semaines aux Comores. Les raisons de leur mise en cause n’ont pas été clairement expliquées. Reporters Sans Frontières dénonce une série inédite d’atteintes à la liberté de la presse dans l’archipel.
D’ailleurs le président Azali, cité par le journal national Alwatwan, a accusé les journalistes d’être responsables de la chute du classement des Comores dans la liberté de la presse.




LA REUNION

Les migrants sri-lankais sont ballotés entre les décisions de justice


La cour d’appel a rendu une décision de maintenir 90 migrants en zone d’attente pour huit jours, leurs dossiers n’ayant pas été retenu par l’OFPRA. Un juge avait dans un premier temps ordonné leur remise en liberté, mais le procureur a fait appel. Ils étaient retenus dans un gymnase non loin de l’aéroport et devront y retourner. Cela va être difficile de les rassembler à nouveau puisqu’ils se sont éparpillés dans la nature. Leurs avocats vont demander au conseil d’Etat de trancher. Sur les 104 demandes d’asile, 21 dossiers ont été retenus.
La situation nouvelle au Sri Lanka, avec les attentats terroristes, influera sans doute sur une décision éventuelle de reconduite à la frontière.




MADAGASCAR

Le président malgache veut réduire le nombre de fonctionnaires. Au dernier conseil des ministres, l’annonce a été brutale


Le communiqué officiel du conseil de gouvernement qui s’est tenu vendredi dit qu’un recensement est en cours et que les « employés inutiles » seront renvoyés. Il y a 215 000 fonctionnaires à Madagascar, leurs traitements absorbent un tiers du budget de l’Etat.
Le président Andry Rajoelina exige que l’on utilise à plein un logiciel appelé « Augure », dans tous les ministères. Il s’agit d’analyser la pertinence de chaque poste. Ce n’est pas la première fois que l’Etat malgache donne un coup de balai dans la fonction publique. En décembre 2017, plus de 9 000 agents s’étaient retrouvés sans solde du jour au lendemain, le temps de vérifier ce que faisait vraiment chacun d’entre eux, et plusieurs avaient été rayés des listes.




MAURICE

C’est l’état d’alerte sur les plages mauriciennes. Tous les sauveteurs du pays sont mobilisés aujourd’hui


Traditionnellement le lundi de Pâques est un jour où les plages sont envahies par les familles mauriciennes. Même si la météo s’annonce pluvieuse, le gouvernement prend toutes les précautions pour éviter les accidents, les noyades. Tout ce que le pays compte de sauveteurs est dispatché sur les plages. Les bateaux des garde-côtes protègeront la zone de sécurité de 100 mètres à partir du bord de plage, interdite aux engins à moteurs. Des ambulances sont pré-positionnées. Et les autorités ne s’intéressent pas seulement à la sécurité, mais aussi à la propreté. Des contractuels sont recrutés pour nettoyer les toilettes publiques et vider les poubelles.




SEYCHELLES

Une surprenante augmentation de la production de cannelle est constatée aux Seychelles. Elle serait due à des conditions météo très favorables


De la chaleur, du soleil et de la pluie « juste ce qu’il faut » seraient à l’origine d’une récolte de cannelle exceptionnelle. La cannelle, c’est l’écorce du cannelier. On est passé de 600 kilos en 2017 à 3,5 tonnes en 2018.
Toutefois ces chiffres font sourire les exportateurs historiques des Seychelles, les frêres Chaka, dont le vénérable magasin fait partie des bâtiments coloniaux historiques de la capitale Victoria. Dans les années 60 et 70 les Seychelles exportaient 1 500 tonnes de cannelle vers l’Europe, le Canada et les Etats-Unis.
Cette épice a été introduite en 1 772 par Pierre Poivre, quand les Seychelles étaient françaises comme toutes les autres îles de l’Océan Indien.
Le premier exportateur de cannelle aujourd’hui  est la Chine, avec près de 70 000 tonnes. Plus du tiers de la production mondiale.


 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play