publicité

L'actualité régionale 22 Mars

© Jean-Paul Mélade (Réunion la 1ère)
© Jean-Paul Mélade (Réunion la 1ère)
  • Par Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
COMORES

Ce vendredi est le dernier jour de campagne


Jeudi les notables de Ngazidja ont organisé une réunion avec des représentants des 13 candidats. Cela se passait dans un restaurant de Moroni. Les notables ont demandé aux 13 représentants de s’engager à maintenir la paix et la concorde pendant et après le scrutin. Comme à chaque scrutin aux Comores, mais encore plus cette fois, planent des soupçons de fraude et de contestation des résultats.
Ce soir se tiendront les derniers meetings, dont celui du président sortant Azali Assoumani. Il a l’intention de faire une démonstration de force sur la place Ajao au centre du quartier des ministères dans la capitale.




MOZAMBIQUE

Les sauveteurs continuent de sauver des vies, une semaine après le cyclone



En général dans un tel délai après une catastrophe,  on s’emploie à la réparation, la reconstruction. Au Mozambique on est encore au sauvetage d’urgence. 120 sauveteurs spécialisés, pour la plupart des sud-africains, ont installé leur base logistique sur l’aéroport de Beira. Ils disposent de 11 hélicoptères avec lesquelles ils font des rotations incessantes vers les villages inondés pour trouver des survivants juchés sur des toits ou dans des arbres. En mer, plusieurs navires vont chercher des sinistrés dans les villes côtières des alentours de Beira. Déjà 40 000 personnes ont été secourues dans des conditions parfois acrobatiques. Ces sauvetages ne cachent pas une réalité atroce : de très nombreux mozambicains sont encore en grand danger ; ils se trouvent dans des zones isolées qui n’ont pas été atteintes.





MADAGASCAR

Le président malgache a décidé de s’attaquer aux réseaux fournisseurs de main d’œuvre dans les pays du Golfe


Cela fait des années que des femmes malgaches de condition modeste se font piéger par des annonces alléchantes pour aller travailler comme domestiques dans les pays du golfe persique – Arabie Saoudite, Koweit, Barhein – où elles se retrouvent en situation d’esclavage. Surexploitées, maltraitées, parfois abusées sexuellement, elles se retrouvent piégées car leurs employeurs ont pris leurs papiers. Même si elles réussissent à fuir les maisons où elles travaillent, elles n’ont plus d’argent ni de papiers pour le voyage retour.
Mardi dernier, Andry Rajoelina a réalisé une première. Le président malgache s’est entretenu par vidéo conférence avec certaines de ces femmes réfugiées dans une ambassade africaine au Koweit. Il a promis d’envoyer un émissaire au Koweit pour les ramener au pays.





MAURICE

L’agresseur d’un capitaine de navire a été remis en liberté



L’affaire avait secoué le monde maritime au début du mois de février. En pleine mer à bord d’un bateau russe, un marin croate avait attaqué le capitaine à coups de couteau. Le capitaine, de nationalité indienne, avait été évacué d’urgence à la Réunion pour être opérée. Comme le bateau avait accosté à Maurice, le marin croate avait été mis en prison pour tentative d’assassinat.
Une fois rétabli, le capitaine indien est revenu à Maurice pour témoigner. Mais la justice s’est déclarée incompétente, le crime s’étant déroulé dans les eaux internationales. Cela devenait trop compliqué : bateau russe, agresseur croate, victime indienne. Le marin a donc été remis en liberté. On ne sait pas si une autre juridiction pourra s’occuper de cette affaire.


Des nouvelles encourageantes de Cléanne, la petite mauricienne née siamoise qui a survécu à une opération de séparation 

L’opération périlleuse de séparation des siamoises a eu lieu à Bangalore en Inde. L’équipe chirurgicale a confirmé que la petite fille, Cléanne,  est tirée d’affaire. En revanche, l’autre, baptisée Cléa ne pouvait pas survivre.
C’est là qu’on apprend qu’une autre naissance de siamoises vient de se produire en Tanzanie. Une jeune maman institutrice qui a donné naissance à des triplés, dont des siamoises. L’accouchement n’a pas été simple et la suite s’annonce difficile : elles sont collées par le thorax comme Cléa et Cléanne, mais elles ont chacune tous leurs organes. Il va falloir trouver un pays équipé pour réaliser la séparation. On parle de l’Arabie Saoudite
 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play