mayotte
info locale

L'actualité régionale 26 Novembre

vos rendez-vous
MORONI
MORONI COMORES
COMORES

Le président Azali Assoumani inaugure de nouvelles rues refaites à Moroni, et il remercie les Chinois


On a refait la chaussée aux alentours du marché de Volo-Volo ainsi que dans les quartiers «Sans fils » et « Oasis » où auparavant on roulait au risque de déchirer les pneus sur les roches volcaniques. En coupant les rubans de ces inaugurations le président comorien a insisté sur le fait que les travaux ont été réalisés sur fonds propres à hauteur de 500 millions de francs comoriens, soit environ 1 million d’euros. « Nous envoyons un message très fort à tous nos concitoyens sur notre capacité à compter d’abords sur nous-mêmes » dit le président Azali, cité par le journal Al Watwan.
Azali a aussi remercié et félicité le géant chinois du BTP CGC qui construit pratiquement toutes les routes aux Comores.






MADAGASCAR

Une ville de gratte-ciels en front de mer: c’est le rêve du président malgache pour Tamatave. Et cela s’appelle le « projet Miami »


Miami, la Floride, les limousines sur le boulevard bordé de palmiers,  les hôtels 5 étoiles, les bars à cocktails, les parties de volley sur la plage. En fermant les yeux, la ville de Tamatave a sans doute le cadre naturel  pour ressembler à ça… mais il y a du boulot. Car en ouvrant les yeux, on voit des immeubles délabrés rongés d’humidité, des rues défoncées, vite inondées en cas de pluie, un marché couvert de tôles rouillées, cerné par les rats. Il y a quand même la belle place ornée de palmistes devant la mairie, qui a besoin d’un coup de peinture.
 Le président Andry Rajoelina veut laisser sa marque dans cette ville portuaire, et sa référence – sa préférence -est Miami. Le président a fait une descente à Tamatave pour y présenter au public un architecte espagnol, membre d’un groupe qui a déjà fait ses preuves à Dubaï et aussi au Qatar. Il semble exceller dans l’art des cubes de béton. Les travaux vont commencer immédiatement promet-il. On construira une artère piétonne de 7 kilomètres de long, et des espaces de détente. On verra parait-il le changement en 2021.



Le déplacement d’Andry Rajoelina dans la deuxième ville du pays n’est pas dénué d’arrières pensées électorales, puisque les malgaches votent encore demain pour les municipales

C’est en effet demain, mercredi 27 novembre  que les électeurs seront appelés aux urnes dans les 1 695 communes de Madagascar. Cette année les candidats ne se sont pas bousculés au portillon. Il y aura même des listes uniques dans certaines communes. Les vraies batailles concernent les plus  grandes villes, Tamatave, Majunga, Diego, Tulear et bien sûr la capitale Antananarivo où le ministre des affaires étrangères portera les couleurs du parti au pouvoir dans le fief du rival d’Andry Rajoelina l’ancien président Marc Ravalomanana. C’est l’épouse de Ravalomanana qui est maire sortante d’Antananarivo, mais le parti a présenté un autre prétendant. La campagne, relativement discrète, s’est achevée hier soir.






MAURICE

Des antennes du plus grand radiotélescope du monde vont être implantées à l’île Maurice


Ce radiotélescope géant s’appelle SKA. Il est installé sur plusieurs sites : En Australie, en Afrique du Sud, à Maurice, mais aussi Madagascar et d’autres pays africains. Un radio télescope, ce n’est pas une lunette astronomique, il ne s’agit pas d’optique mais d’antennes et de parabole de grande capacité pour capter les ondes émises par les astres et remonter le plus loin possible dans l’univers. 2 milliards d’Euros ont été investis dans ce projet qui occupe pas moins de 500 chercheurs. Les antennes devraient être installées à Poste de Flacq, dans l’Est de Maurice





TANZANIE

Les scientifiques tanzaniens commencent à s’inquiéter de l’utilisation des pesticides dans l’agriculture


Des chercheurs et professeurs de la faculté de médecine alertent les autorités pour qu’on l’on mette des limites à l’utilisation des pesticides. Ils essaient de convaincre que les insecticides sont dangereux pour l’homme, pour le bétail, pour le milieu naturel en général. Dans la plupart des pays africains c’est un vrai problème : beaucoup d’agriculteurs considèrent que ces produits chimiques font des miracles en garantissant la pousse des fruits et légumes. On les arrose à tour de bras avec des substances cancérigènes. Le ministère de la santé tanzanien  semble désormais prêter une oreille attentive aux scientifiques, et leur demande de travailler sur des normes acceptables par tous.  


 
Publicité