L'actualité régionale 31 Août

océan indien
aeroport comores
©Faïza Soulé Youssouf Ibrahim Youssouf
COMORES

L’aéroport de Moroni - Hahaya va rouvrir au trafic international dans une semaine



« A partir du 7 septembre, ce sera une ouverture progressive » prévient le directeur des aéroports comoriens cité par le journal « Al Watwan ». En temps normal l’aéroport de Hahaya reçoit jusqu’à 6 vols internationaux par jour. A partir de lundi ce sera seulement un vol quotidien. L’accès à l’aéroport sera limité strictement aux voyageurs, bien entendu masqués, détenteurs d’un billet, éventuellement un accompagnateur mais pas plus.  Cette règle annoncée n’est pas nouvelle puisque depuis longtemps avant l’épidémie, l’accès à l’aérogare était déjà réservé aux seuls passagers. Reste à savoir maintenant quelles sont les compagnies qui vont reprendre la desserte des Comores. Côté européen aucune pour le moment. Air Austral et sa filiale Ewa ne vont pas reprendre immédiatement la desserte des Comores. On s’attend à voir atterrir notamment Air Tanzanie, Ethiopian et Kenya Airways si la ligne est rentable.



MAURICE

« Est-ce le début du printemps mauricien ? » : cette question barrait la une du quotidien « L’Express » de Maurice sorti en édition spéciale hier dimanche, au lendemain de la "marche citoyenne"


Ce fut énorme ce samedi. Une manifestation comme on en n’a jamais vu à Maurice. Difficile de dire un chiffre, plus de cent mille personnes – pour la plupart correctement masquées mais pas toutes - sont descendues dans les rues de Port-Louis, en tout cas plusieurs dizaines de milliers. L’activiste Bruneau Laurette a estimé qu’il a pu y avoir entre 123 et 157 000 participants à cette marche citoyenne destinée d’abord à protester contre la gestion du naufrage du navire Wakashio par le gouvernement mauricien. Les autorités sont accusées de laxisme, d’avoir réagi trop tard devant la menace écologique. Elles sont accusées également de dissimulation. Les militants écologistes affirment que des explosifs ont été utilisés pour couler l’avant du bateau. Et puis il y a eu ces dauphins morts, une vingtaine au moins, échoués sur les plages. Cela a beaucoup ému les mauriciens. La politique s’en est mêlée, la demande d’une démission du premier ministre Pravind Jugnauth a été exprimée par la foule, ainsi que la dénonciation des avantages et petits arrangements de la caste politique au pouvoir. Quel lendemain pour cette mobilisation ? On parle d’une nouvelle mobilisation le 12 septembre à Mahébourg, dans le sud de l’île. Quelles conséquences ? C’est la question du jour à l’île Maurice



MADAGASCAR

On a assisté ce week-end à une ruée sur les minibus et taxi-brousse dès l’ouverture de la route nationale 2


La Nationale 2 est l’axe le plus important de la grande île. Il relie la capitale Antananarivo à Tamatave, grand port et deuxième ville du pays. Depuis le début de l’épidémie de Covid il était impossible de voyager sur cet axe. Des familles sont restées séparées pendant plus de 5 mois. Chez nos confrères de RFI, une mère de famille a témoigné, disant qu’elle n’avait pas vu son mari et ses enfants depuis le 15 mars. « Une séparation trop lourde à supporter » dit-elle. Elle a dépensé beaucoup en crédit téléphonique pour les appeler. Un millier de personnes ont pu ainsi voyager ce week-end dans les deux sens en suivant un protocole strict : port du masque et lavage des mains. En revanche la distanciation physique est impossible à appliquer à 15 dans un minibus. Les entreprises de transports n’ont pas eu le droit d’augmenter leurs tarifs ; elles n’ont donc pas baissé le nombre de passagers.



SEYCHELLES

Un phénomène naturel assez rare : des orques ont été vus dans les eaux chaudes des Seychelles


Les orques ce sont ces dauphins géants, qui n’ont pas l’image sympathique du gentil « Flipper le dauphin ». Les orques sont aussi appelées les baleines tueuses parce que ce sont de redoutables carnassiers prédateurs bien plus voraces que les plus grands requins. Ils s’attaquent même à des baleines. Habituellement on les croise dans les eaux glacées de l’Antarctique ou de l’Arctique. Un groupe d’une dizaine d’individus a été observé près de l’île d’Aldabra. C’est la quatrième observation de cet animal en 20 ans, mais les scientifiques ne savent pas encore si ce sont des orques sédentaires, ou s’ils sont seulement de passage… Venus en vacances aux Seychelles.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live