L'actualité régionale 6 Octobre

océan indien
coronavirus covid test dépistage
©IPR

LA REUNION

La Réunion a dépassé Mayotte en nombre de cas de Covid. 3892 à Mayotte, et 4328 à la Réunion



A la Réunion, l'’épidémie avance au rythme de 50 cas supplémentaires par jour en moyenne. La quasi-totalité des infections est d’origine locale. Sur 139 cas investigués ces derniers jours par l’ARS, seuls 11 sont importés de métropole. 54 personnes sont hospitalisées, dont 14 en réanimation. Au total 16 réunionnais sont décédés du Covid ; à Mayotte le nombre de décès est nettement supérieur avec 42 décès depuis mars. L’épidémie a été nettement plus forte ici.
A la Réunion, les établissements scolaires sont touchés pratiquement dans toutes les régions de l’île. La semaine dernière 66 élèves ont été déclarés positifs et 17 enseignants ; mais aucune école n’est fermée, seulement 5 classes demeurent fermées.




MADAGASCAR

Outre l’épidémie de Covid, le gouvernement doit trouver des solutions contre la famine qui s’aggrave dans le sud de la grande-île. Le président s’est rendu sur place


Andry Rajoelina a parcouru ce week-end les régions les plus touchées par le « Kere », la famine en malgache. Il a annoncé l’installation de quatre centres nutritionnels d’urgence pour sauver surtout les petits enfants qui sont les premières victimes. Il est assez rare que les présidents se rendent dans ces régions de poussière à la terre craquelée où ne poussent que quelques broussailles épineuses. En dehors des campagnes électorales, ils ont tendance à les oublier. Andry Rajoelina veut montrer qu’il s’attache à chercher des solutions à « ce drame qui dure depuis 60 ans » rappelle-t--il. Parmi les solutions proposées il y a un projet de pipe-line, un gros tuyau d’un mètre de diamètre qui traverserait ces régions amenant l’eau des rivières éloignées. La construction devrait démarrer avant la fin de l’année.



MAURICE

Les premiers vols de l’étranger arrivent depuis l’ouverture des frontières, le protocole de prévention s’avère très contraignant


A peine sortis de l’avion, les passagers passent la police et sont orientés vers des cabines individuelles où des infirmiers font le prélèvement PCR au fond du nez, ensuite ils vont attendre leurs bagages. Les douaniers ne touchent pas aux bagages, ils peuvent leur demander de les ouvrir mais en restant à distance. Ensuite les voyageurs suivent un couloir pour rejoindre les minibus qui vont les conduire aux centres agréés de quarantaine. Là ils n’ont pas le droit de quitter leurs chambres pendant deux semaines. Les repas sont déposés dans le couloir sur une petite table en face de chaque chambre. C’est ce système ultra-contraignant qui permet à Maurice d’afficher 387 cas depuis le début, dont seulement 20 actifs actuellement, tous en quarantaine


En principe les mêmes règles doivent s’appliquer à tous les passagers entrants à Maurice, mais on a fait une petite exception pour deux vedettes de la chanson et du cinéma

Il s’agit du chanteur français Mat Pokora et de son épouse l’actrice américaine Christina Milian, accompagnés de leur petit garçon. Ils ne sont dans aucun des centres de quarantaine obligatoires, mais dans un hôtel de luxe de la côte-est où ils suivent – nous dit-on - le même protocole, enfermés dans une suite sans doute un peu plus grande que celles du commun des mortels. Que sont ils allés faire dans cette galère ? Mat Pokora suit son épouse qui doit tourner dans une fiction à Maurice ; lui n’a pas un agenda trop chargé, les concerts se font de plus en plus rares par les temps qui courent.