publicité

L'actualité régionale à travers la presse 12 Octobre

CARTE COI
CARTE COI
  • Par Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
LA REUNION

L’affaire des sri-lankais expulsés a finalement trouvé une issue via Paris


La préfecture de la Réunion a refusé à 8 Sri-Lankais de leur laisser le temps de demander l’asile. Ils étaient arrivés au large de la Réunion le week-end dernier après un périple de 23 jours à bord d’un bateau de pêche. Quand il s’est agi de les reconduire à la frontière les choses se sont compliquées puisqu’il n’y a pas de ligne entre la Réunion et le Sri Lanka. Six policiers ont accompagné les 8 jeunes hommes à Maurice où on devait les embarquer à bord d’un vol d’Air-Mauritius non pas pour le Sri-Lanka directement mais dans un premier temps pour l’Inde. La compagnie a refusé. C’est finalement vers Paris que les sri-lankais et leurs accompagnateurs de la police ont décollé à bord d’Air France. De là il faudra les raccompagner au Sri-Lanka. Un immense périple pour un retour à la case départ.
C’est le prix à payer pour adresser un message aux candidats à l’émigration : ne venez pas à la Réunion.



COMORES

Le président comorien et son ministre des affaires étrangères sont au sommet de la francophonie en Arménie


Dans « Al Watwan » parait une photo du ministre Mohamed Elamine Souef posant avec la nouvelle secrétaire générale de l’organisation, la ministre rwandaise Louise Mushikiwabo. La délégation comorienne profite de l’occasion pour demander le soutien de l’OIF, un appui logistique, pour les élections présidentielles qui auront lieu l’année prochaine aux Comores.



Et pendant ce temps se tenait un conseil des ministres à Moroni, où il a été question de construire un centre de conférence

« Une infrastructure moderne et capable d’accueillir les grands évènements de stature internationale dans les 30 ou 50 prochaines années», a rapporté le porte-parole du gouvernement, Mohamed Daoudou. Les travaux devraient commencer à la fin de l’année.
Pour les chantiers les plus immédiats et les plus urgents, il a été question de la route Moroni - Fumbuni qui est en très mauvais état en Grande Comore, et celle entre Sima et Moya dans l’île d’Anjouan.



MADAGASCAR

La campagne va pouvoir commencer normalement, les hélicoptères des gros candidats ont enfin reçu leurs autorisations


L’Aviation Civile malgache a pris son temps avant d’accorder les autorisations. Les candidats les plus fortunés de cette campagne Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana peuvent être rassurés. Le journal « Midi Madagascar » écrit qu’il serait temps de passer au débat d’idées : « Il est vrai cependant que les shows électoraux attirent beaucoup de monde, mais ceux qui y assistent n’en retirent rien en ce qui concerne la fiabilité des candidats. Les électeurs se méfient des promesses de ces hommes politiques qui ont tous, à un degré ou à un autre, été responsables de la situation dans laquelle se trouve actuellement le pays. » écrit « Midi- Madagascar ».  


A Majunga des fonctionnaires des services vétérinaires sont accusés de trafic de zébus

Quatre fonctionnaires dont un vétérinaire fournissaient de faux certificats d’identification pour vendre des zébus volés. Les gendarmes ont mené l’enquête depuis le début septembre. Ces fonctionnaires faisaient aussi semblant d’aider les gendarmes dans la recherche du bétail volé, tout en informant les voleurs sur le travail des enquêteurs. Ils ont été déférés au tribunal de Majunga.




Le journal « Le Monde » publie une enquête sur l’exportation des crevettes de Madagascar

« Après la vanille, le nickel, le clou de girofle et la production de vêtements, la crevette constitue le cinquième produit d’exportation le plus rentable pour Madagascar ».
« Le Monde » s’intéresse de près à la famille Ismaïl « Ce sont des magnats discrets de l’industrie de la crevette tigrée, un secteur qui pèse lourd à Madagascar. Les Ismail, père et fils, écoulent chaque année des milliers de tonnes de crevettes sauvages ou d’élevage en Europe, au Japon et aux Etats-Unis ». « Elles leur rapportent des millions de dollars qui se retrouvent dans un lacis de circuits financiers offshore opacifiés par une myriade de sociétés écrans, selon les « Panama Papers ».
L’article est intitulé « La crevette, cet « or rose » dont Madagascar ne voit pas la couleur ».




SEYCHELLES

La société Seychelloise « Intelvision » montre l’exemple en passant à l’énergie solaire


Intelvision est une société entièrement détenue par les Seychellois et fournissant des services de télévision, Internet et téléphonie sur le marché local. Elle « passe au vert » en étant l’entreprise la mieux convertie à l’énergie solaire de tout l’archipel.
Pour mieux faire comprendre l’impact de cette conversion à l’énergie propre, « Intelvision » explique que c’est comme si l’on retirait définitivement 69 voitures de la circulation. C’est le fruit d’un calcul assez compliqué sur les émissions de CO2. Avec en prime l’économie que représente le soleil qui est encore gratuit.





MAURICE

Facebook devient un cauchemar pour les policiers chargés de la sécurité routière


« L’Express de Maurice » rapporte que les internautes ne cessent de poster sur le réseau social des photos de voitures de police en flagrant délit de non-respect du code de la route. Sur un cliché par exemple, on voit un agent en train de téléphoner en conduisant, alors que c’est passible d’une lourde amende. Une autre photo, plus étonnante, montre un policier avec une main sur le volant et l’autre sur la portière. C’est ainsi que l’on apprend qu’à l’île Maurice, il est interdit de conduire avec le bras à la fenêtre ; il faut poser les deux mains sur le volant.
 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play