publicité

L'actualité régionale à travers la presse 14 Janvier

  • Par Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
COMORES

Les candidats à la présidentielle démarrent leur campagne


Ce dimanche le colonel  Soilihi Mohamed, plus connu sous le surnom de « Campagnard » a annoncé officiellement sa candidature lors d’un meeting à Mitsamiouli au nord de la Grance Comore ; sous le slogan « le courage au service de la nation ». Campagnard est auréolé de son action en 1995 quand il s’était opposé à un nième coup d’Etat mené par Bob Denard.
Autre candidat n’a pas pu faire de meeting pour l’annoncer, et pour cause : il s’agit cette fois de Mohamed Ali Soilihi, plus connu sous le nom de « Mamadou ». L’ancien ministre des finances est en résidence surveillée, poursuivi dans l’enquête sur la « citoyenneté économique » ; il n’a pas le droit de sortir de chez lui. C’est donc par courrier qu’il a fait part de son intention de représenter l’opposition. Mais il n’est pas sûr que sa candidature soit autorisée.



De son côté le président Azali multiplie les sorties sur le terrain

Après un passage à Anjouan la semaine dernière, Azali Assoumani s’est rendu dans l’île de Moheli ce week-end. Lors d’un meeting tenu à proximité de l’aéroport de Mohéli, le président Comorien a répété que son vœu le plus cher était de « voir l’archipel recouvrer son intégrité territoriale au plus vite », tous en adressant souhaitant une nouvelle fois la bonne année aux comoriens « et particulièrement » a-t-il dit « aux mahorais ».





MADAGASCAR

La composition du futur gouvernement est un vrai casse-tête


D’après la presse, le nouveau président s’est donné une tâche extrèmement difficile : il veut un gouvernement resserré ; pas plus de 21 ministres. Il veut une parité homme femmes. Il veut des politiques et des techniciens. Et enfin il souhaite que le gouvernement soit représentatif des différentes régions de la Grande île. « Midi-Madagascar » écrit que d’après ses proches, le président Andry Rajoelina est à la recherche d’oiseaux rares issus des différentes régions, pour occuper les postes clés »



L’investiture d’Andry Rajoelina aura lieu le 19 janvier et sera laïque

En annonçant la date de l’investiture, le président de la Haute Cour Constitutionnelle, Jean-Eric Rakotoarisoa, a tenu à préciser qu’il s’agit d’une cérémonie républicaine. Il n’y aura ni culte, ni usage de la bible, à l’occasion ». Madagascar est officiellement laïque mais la religion s’est souvent invitée en politique, notamment sous la présidence de Marc Ravalomanana. Cette fois le gardien de la constitution a voulu mettre les points sur les « i ».




SEYCHELLES

Le chômage atteint son niveau le plus bas


Le taux de chômage de 2017 n’était déjà pas très élevé : 5%. Il est tombé à 3,5% en 2018. Les Seychelles sont même en manque de main d’œuvre dans des secteurs comme le bâtiment et le tourisme où il faut faire venir de la main d’œuvre étrangère. L’effort du gouvernement seychellois sera porté sur la formation pour que des seychellois occupent les postes spécialisés occupés par des étrangers. Une particularité, il y a plus d’hommes sans emploi que de femmes.




ZANZIBAR

On a célébré ce week-end le 55ème anniversaire de la révolution


Fanfare et défilés patriotiques ont marqué cet anniversaire. En janvier 1964, la population se soulevait contre le sultan omanais qui dirigeait l’archipel. Une révolution violente qui a renversé l’oligarchie d’origine omanaise ou indienne. De nombreux comoriens présents à Zanzibar seront victimes de cette insurrection. 3
 Cette révolution ouvrira la voie à l’union entre Zanzibar et l’ex-colonie anglaise du Tanganika qui donnera naissance au pays que nous connaissons aujourd’hui : la Tanzanie.




Deux nouveaux bateaux de sauvetage en mer entrent en service à Zanzibar


Il s’agit de deux « speed-boats », des bateaux d’intervention rapide. Ils sont basés dans l’île de Pemba. Des équipages seront prêts à intervenir à tout moment pour venir en aide aux pêcheurs en difficulté et autres usagers de la mer. Zanzibar avait connu une année noire entre 2011 et 2012 avec deux naufrages consécutifs de bateaux de passagers entre l’île et le port de Dar es Salaam. Il y avait eu plus de 1000 morts cette année là. Depuis, les flottes de transport de passagers se sont considérablement modernisées, et les contrôles de sécurité se sont renforcés.

 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play