L'actualité régionale à travers la presse 15 Novembre

revue de presse
Mosquée comores
Nouvelle désserte aérienne aux Comores ©Francetv
COMORES


Le journaliste animateur de radio, Abdallah Agwa,  donne du fil à retordre aux autorités


Abdallah Agwa, journaliste, animateur, polémiste incontrôlable, est connu et populaire en Grande Comore pour son insolence. Il tenait la radio « Baraka » qui a été fermée il y a deux ans. Il avait attaqué le président de la République lui reprochant de porter des habits de grand notable alors qu’il n’a pas fait le grand mariage. Il a fait de la prison sous tous les régimes, Sambi, Ikililou… La justice lui avait donné raison en ordonnant la restitution du matériel de sa radio, décision qui n’a jamais été appliquée.
Depuis, il s’exprime sur Facebook. Les gens appellent son média « Facebook FM ».  Il a raconté dernièrement que les députés auraient été payés 8 000€  chacun pour adopter les lois d’habilitation qui permettent au président Azali de légiférer par ordonnance pour le nouveau code électoral.
Depuis, son arrestation a été annoncée. Mais il continue… sur « Facebook FM ».
 


MADAGASCAR

Les résultats de la Commission Electorale sont contestés par tous les candidats


Le premier à s’être manifesté est le président sortant Hery Rajaonarinamampianina qui trouve que son score provisoire est trop bas. Ensuite Marc Ravalmomanana estime que des résultats sont douteux. Par exemple, dans un des bureaux de vote de la capitale il recueille zéro voix, ce qui est impossible selon lui. Enfin, Andry Rajoelina a lui-même retiré ses observateurs de la Commission Electorale, dénonçant le manque de transparence dans les décomptes. En attendant, plus la compilation des résultats avancent, plus il apparait évident qu’il y aura un deuxième tour notent la plupart des journaux. Andry Rajoelina, comme Marc Ravalomanana caressaient tous deux l’espoir de passer au premier tour.



Un proche conseiller du président sortant est dans la tourmente

Il s’agit de Joseph Rajaonah Mbola, il est dans le collimateur du BIANCO (bureau anti corruption) . Selon « Midi- Madagascar », cet homme d’affaire proche conseiller d’Hery Rajaonarinamampianina ferait actuellement l’objet d’un mandat d’arrêt. Il s’agit des affaires d’exportation frauduleuse de bois de rose,  de détournements et de  fausses déclarations en  Douanes. Rappelons qu’une autre femme d’affaire proche du président, Claudine Razaimamondjy, est incarcérée pour les mêmes raisons depuis plus d’une année.



Un premier appel d’offres est lancé pour le gaz et le pétrole au large de Morondava

L’OMNIS (Office des Mines nationales et des Industries stratégiques) a annoncé l’ouverture des licences d’exploration pétrolière, sur le bassin de Morondava, au bord du Canal de Mozambique, indique le quotidien « Midi-Madagascar ». Cela fait de nombreuses années que Madagascar  attend la mise en exploitation de ces gisements. Mais on n’est est pas encore là.  44 lots de 1 940 kilomètres carrés, des « blocs pétroliers » ont été mis sur le marché. On attend maintenant que des investisseurs se manifestent, et il faudra encore négocier longtemps avant de voir des plateformes pétrolières et gazières.




SEYCHELLES

Une seule île de l’archipel est entièrement alimentée en énergie solaire


Il s’agit de l’île Alphonse, qui se trouve à 400 Kilomètres au sud-ouest de l’île principale de Mahé. Une ferme solaire de 2 200 panneaux vient d’entrer en production. La moitié des panneaux est orientée vers l’Est pour la lumière du matin, et l’autre moitié vers l’ouest. Désormais on n’importe plus une seule goutte de carburant sur cette île. Il faut dire que l’on y compte un seul hôtel de bungalows ; ce qui permet de la rendre autonome en énergie. L’installation a coûté un peu plus d’un million d’euros.
Les Seychelles en sont à 2,5% d’énergie renouvelable, l’objectif est d’arriver à 5% dans 3 ans.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live