mayotte
info locale

L'actualité régionale à travers la presse 23 Octobre

revue de presse
Comores
COMORES

Le président Azali s’est rendu à  Anjouan où la vie reprend son cours normal


Le président comorien est arrivé hier dans l’île secouée par un mouvement de rébellion la semaine dernière. Il s’est félicité d’un « retour à la vie normale ».
Les écoles reprennent. Dans la Médina de Mutsamudu, on circule en sécurité. Un commandant de l’armée dit que quelques armes et munitions ont été saisies et 9 personnes arrêtées. Mais cela ne fait pas le compte par rapport au nombre des insurgés qui occupaient le quartier la semaine dernière. Ils se sont volatilisés dans des circonstances pour le moment inconnues.
Le gouverneur de l’île, Abdou Salami, a été entendu par la gendarmerie. Il lui est reproché d’avoir armé les jeunes ; ce qu’il nie. Il n’est pour le moment pas en résidence surveillée juridiquement parlant, mais de fait cela revient au même puisque sa résidence est surveillée en permanence et les visites lui sont interdites.
La succession d’Abdou Salami est déjà envisagée ; c’est l’une des raisons de la visite du président. On doit s’attendre à des changements sous peu.



De son côté la Commission de l’Océan Indien s’inquiète de la situation aux Comores

Dans un communiqué publié hier la COI « regrette les pertes en vies humaines »,  et  « invite tous les acteurs à clairement et ouvertement rejeter tout acte de violence ». La COI appelle à « la résolution des différents par la voix de la paix et du dialogue ». Elle salue enfin « le leadership du Président Azali Assoumani, et l’invite à renforcer « un environnement de concertation ».




A Moroni, le journal « Al Watwan » s’est intéressé au sort des menuisiers comoriens

Un article du journal national détaille leurs difficultés. Les menuisiers sont satisfaits d’avoir de l’électricité plus souvent, mais ils  se plaignent de la concurrence déloyale des importations. Ils déplorent qu’on leur fasse payer des patentes de plus en plus en chères,  alors que même la commande publique ne se fait pas chez eux mais plutôt à Dubaï et en Tanzanie. Ils disent que leurs meubles locaux sont de meilleure qualité que ceux d’importation.





MADAGASCAR


Une troisième semaine de campagne électorale a commencé. Une campagne un peu lassante pour les médias



« Midi-Madagascar » écrit que  « les prétendus favoris passent à la vitesse supérieure, avec des moyens financiers et matériels qui sont en contraste avec la pauvreté généralisée vécue par la grande majorité des Malgaches. Des candidats sillonnent le pays en hélicoptères. Ils sont riches et… s’envolent. Les électeurs, eux,  sont pauvres et… restent à terre. Les candidats leur promettent une vie meilleure et monts et merveilles.  La même rengaine que lors des précédentes élections présidentielles vécues par le pays depuis l’indépendance »
De son côté « L’Express de Madagascar » dit que les principaux candidats font jeu égal en terme d’affluence dans les meetings, mais « c’est une impression trompeuse, seules les urnes diront la vérité ».





TANZANIE

Le milliardaire enlevé il y a dix jours a été libéré


Mo Dewji avait été kidnappé alors qu’il venait de se garer devant un hôtel chic de Dar es Salaam. Il y avait eu beaucoup de critiques sur l’inefficacité de la police. Finalement on a appris sa libération. La police a convoqué un ministre à ce sujet pour interrogatoire. Le ministre de l’environnement avait été le premier à annoncer l’enlèvement, ainsi que le premier à annoncer la libération. Mais il a été laissé libre après son passage à la police. Beaucoup pensent qu’une rançon a été payée. Cet événement inquiète en Tanzanie où les enlèvements de ce type ne sont pas habituels comme ils le sont à Madagascar.



MAURICE

Des immigrants illégaux arrêtés



22 ouvriers originaires du Bengladesh ont été arrêtés le week-end dernier  pour séjour illégal à l’île Maurice. Ils sont en situation irrégulière car leurs contrats de travail sont déjà expirés depuis plusieurs années. Ces bengladais avaient été embauchés au noir dans l’industrie textile. Ils seront reconduits à la frontière.



La compagnie italienne Alitalia revient à Maurice après plusieurs années d’absence


La compagnie italienne reviendra dès samedi prochain avec un vol direct en provenance de Rome trois fois par semaine. Maurice est une destination idéale pour le marché italien, l’un des premiers marchés mondiaux pour la plongée sous-marine. Par exemple, Alitalia dessert déjà l’île de Nosy Bé.

 
Publicité