publicité

L'actualité régionale à travers la presse 30 Novembre

© Mélodie Nourry
© Mélodie Nourry
  • Par Bruno Minas
  • Publié le
LA REUNION

A la fin d’une journée éprouvante entre manifestations et négociations, la ministre Annick Girardin a lancé un vibrant appel à la levée des barrages


« Je mesure l’exaspération », dit la ministre des outremers « mais on ne construit pas sur des cendres »… « Cette colère doit déboucher sur quelque chose de nouveau. Rien ne sera plus comme avant à la Réunion ».
La ministre a annoncé des mesures d’ordre économique : zéro charge autour du SMIC pour l’industrie, l’agriculture, le tourisme, le bâtiment et l’environnement. Diminution des impôts sur les sociétés,  ce qui correspond à peu près à une zone franche pour ces secteurs.
Maintient des emplois aidés existants plus 500 emplois « parcours compétence » pour le privé, et 500 pour les associations.
Et enfin des mesures d’aide à l’accession au logement, et elle a annoncé une grande conférence sur le logement social outremer.
Annick Girardin égrène ses mesures au fur et à mesure de sa visite et elle réserve pour ce vendredi soir le thème sur lequel elle est le plus attendue : la vie chère.
Les barrages ont repris ce vendredi matin




COMORES

Le président Azali a prononcé un discours à la nation hier soir. Il renonce à passer par le parlement pour réformer le code électoral


Le président Azali a déploré « la volonté de blocage » des députés  qui ont clairement annoncé leur intention de ne pas voter les lois d’habilitation lui permettant de changer le code électorale par ordonnance. Les juristes du palais présidentiel ont trouvé une astuce en tordant quelque peu  l’article 116 de la nouvelle constitution qui dit que « les règlements en vigueur restent applicables lorsqu’ils ne sont pas contraires à la nouvelles constitution, tant qu’ils ne sont pas modifiés » ; ainsi ils pourraient être modifiés directement  pour les rendre applicables. Cet artifice juridique fera sans doute l’objet de débats.


Nous sommes le 30 novembre, le nouvel accord franco-comorien n’est toujours pas là

Le 6 novembre dernier, les ministres des affaires étrangères des deux pays avaient annoncé dans une déclaration conjointe « des décisions et des engagements réciproques en matière de lutte contre les mouvements de populations non maitrisés ». Le communiqué disait que des mesures  seraient annoncées avant la fin novembre. Or, la date est arrivée. Rien ne semble bouger pour le moment. Du côté du quai d’Orsay on attend que les autorités comoriennes fassent remonter leurs observations sur un projet de texte qui leur a été proposé.



MADAGASCAR

Les deux finalistes de la présidentielle vont à la pêche aux voix des abstentionnistes du 1er tour



Presque la moitié des électeurs ne se sont pas rendus aux urnes lors du premier tour le 7 Novembre. Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana ont donc un grand réservoir de voix pour faire la différence : je vais faire tout mon possible pour convaincre ceux qui doutent encore. Venez voter car c'est le moment de changer l'histoire de notre pays ». a déclaré hier Andry Rajoelina. Du côté de Marc Ravalomanana, on dit qu’il y a « trop de bulletins blancs et nuls donc j’appelle les électeurs à venir voter au deuxième tour, c’est notre avenir pour les cinq prochaines années qui est en jeu ». Les deux finalistes ont un peu moins de trois semaines devant eux. Le deuxième tour aura lieu le 19 décembre


 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play