publicité

L'actualité régionale à travers la presse 4 octobre

  • Par Bruno Minas
  • Publié le
COMORES

Le dialogue entre l’opposition et le pouvoir a échoué


L’opposition a décidé d’arrêter les discussions qui avaient commencé depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution. Le dialogue a buté sur deux points. L’opposition demandait des mesures d’apaisement et surtout la remise en liberté des personnes incarcérées depuis la vague répressive qui a suivi le référendum. Elle demandait aussi la participation de l’Union Africaine au dialogue inter-comorien. De son côté la mouvance présidentielle estime avoir fait sa part en ré-autorisant les manifestations. En revanche pas question de céder un pouce de souveraineté en acceptant  l’Union Africaine dans le débat.
L’organisation continentale avait critiqué les conditions d’organisation du référendum de juillet dernier.



Un événement révélateur de l’exercice du pouvoir aux Comores : l’installation de feux de circulation à Moroni.

« La Gazette des Comores » rapporte que le ministre de l’intérieur Mohamed Daoudou a fait installer des caméras de surveillance et des feux tricolores dans la capitale sans en référer ni à la municipalité de Moroni, ni à l’assemblée nationale. Quid des libertés individuelles ? Combien de temps sont conservées les images ? Par qui ? Qu'elles sont les personnes qui peuvent les visionner ? demande le journal. Récemment, le ministre de l’intérieur a interdit les voitures avec le volant à droite et les vitres fumées sans que les législateurs aient leur mot à dire. Le fil est fin entre la démocratie et la dictature ; certains députés comoriens se demandent à quoi ils servent explique le journal « La Gazette ».



MADAGASCAR

La peste sévirait encore, six décès suspects sont signalés dans le sud malgache


Cela se passe dans le district d’Ihorombe, une zone enclavée difficile d’accès. La gendarmerie rapporte que 6 personnes sont probablement mortes de la peste selon le journal « L’Express de Madagascar ». A l’origine de cette contamination on soupçonne la tradition malgache de retournement des morts. Cette cérémonie aurait pu mettre en contact des personnes avec des défunts morts de la peste. Les bactéries peuvent survivre jusqu’à 7 ans sur le corps d’un défunt.



MAURICE

La communauté rasta réclame la liberté religieuse


« Ils en ont marre d’être victimes de discrimination quant à leurs croyances religieuses » écrit le journal «l’Express de Maurice ».  La communauté rasta a prévu de saisir la Cour suprême car elle estime qu’elle n’a pas la liberté pour pratiquer sa religion. « Nous nous sentons opprimés par le racisme à Maurice » dit un porte parole des rastas. « Nous sommes considérés comme des drogués » explique un membre du groupe des enfants de Zion « mais nous n’avons jamais consommé de drogue synthétique » ajoute-t-il, sous entendant que les rasta ne refusent pas de fumer un peu d’herbe, qui n’est pas plus légale que la chimique à Maurice.



LA REUNION

Les personnels hospitaliers sont en colère à cause d’une baisse des primes


Les primes des agents ont été désindexées. Elles étaient auparavant additionnées du supplément de rémunération outremer, mais c’était illégal. Alors l’ARS a mis en place un système de compensation qui ne satisfait pas les employés, d’autant qu’il crée un déséquilibre entre les plus anciens et ceux nouvellement recrutés. La perte de salaire va de 50 € à 250  par mois selon les agents. Une intersyndicale a manifesté hier occasionnant des embouteillages autour de l’hôpital de St Denis. Les syndicats veulent monter en puissance à l’approche de l’arrivée du ministre des comptes publics Gérald Darmanin. Il doit se rendre à la Réunion après Mayotte.

  1 538 627 500
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play