publicité

L'actualité régionale à travers la presse 7 Novembre

© HabarizaComores.com
© HabarizaComores.com
  • Par Bruno Minas
  • Publié le
COMORES

Le président Azali s’envole demain vers Paris. Les choses s’arrangent entre la France et les Comores


La France et les Comores ont passé un marché : Les Comores s’engagent à lever les mesures prises le 21 mars 2018, autrement dit : le Gouvernement comorien autorise officiellement la reprise des reconduites à la frontière depuis Mayotte ; en échange la France revient sur le blocage des visas accordés aux Comoriens.
En réalité, ces deux mesures étaient déjà plus ou moins entrées dans les faits. Les reconduites avaient lieu au compte goutte, et les visas étaient quand même accordés au consulat de France. Maintenant c’est officiel.
Les deux pays ne veulent pas s’arrêter là. Le communiqué commun dit que la France et les Comores veulent s’engager ensemble dans une nouvelle dynamique de partenariat. Lutte conjointe contre les trafics d’être humains, mais aussi coopération dans la santé, l’éducation, la formation professionnelle, l’emploi, l’agriculture. Bref une nouvelle feuille  de route sera signée avant la fin de ce mois de Novembre.


Une cadre de la Banque de Développement des Comores est en prison, accusée de détournement

Le journal « Al Watwan » révèle que cette employée a été arrêtée il y a une dizaine de jours alors qu’un trou estimé à environ 260 000 euros a été découvert dans les comptes de la BDC. Ce détournement a été constaté suite à une opération d’audit effectué à la banque. Les investigations se poursuivent pour déterminer l’endroit où a été placé cet argent.





MADAGASCAR

« Aux urnes citoyens ! » titre le journal « Midi-Madagascar », c’est aujourd’hui le grand jour dans la grande île


Près  de 25 000 bureaux de votes ont ouvert leurs portes ce matin à 6H00 pour accueillir pas loin de 10 millions d’électeurs. Les bureaux fonctionneront jusqu’à 15 heures. Les électeurs ont le choix entre 36 candidats ; sur un méga bulletin de vote unique qu’il s’agira de cocher. Les premiers résultats provisoires officiels de la commission électorale sont attendus, au plus tard, le 20 novembre. Mais les candidats les plus riches ont mis en place des dispositifs de comptage pour aller plus vite. Cependant il faudra prendre leurs chiffres avec des pincettes. Une bataille acharnée s’annonce entre 3 poids lourds de la campagne : le président sortant Hery Rajaonarinamampianina, et deux autres anciens présidents Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina.




LA REUNION

La saison des cyclones dans l’Océan Indien ne va par tarder à commencer selon le bureau de météo France à la Réunion


Les services de Météo France surveillent une zone où la formation d'une tempête tropicale est possible d'ici deux jours. Cette zone d’instabilité n’est pas très loin de Mayotte, à quelques centaines de kilomètres vers l’Est. La probabilité que se forme une tempête tropicale est forte, soit supérieure à 50%. Si cette première tempête venait à se former, elle serait baptisée Alcide. 




MAURICE

Les trois immigrés clandestins échappés d’un centre de rétention à Maurice ont vite été retrouvés


La cavale des trois orginaires du Bengladesh n’aura duré que 24 heures. Ils avaient profité du sommeil des gardiens pour se faire la belle. Ils ont expliqué aux policiers qu’ils s’étaient échappés pour rejoindre leurs compagnes, toutes trois ouvrières dans une usine textile. Leur histoire n’a pas attendri la police des frontières, ils ont déjà  été expulsés du pays.



TANZANIE

Le gouvernement se dissocie des menaces contre les homosexuels


Le gouverneur de la province de Dar es Salaam avait lancé une campagne de dénonciation des homosexuels qui a entraîné des critiques dans le monde entier. « Ce sont ses vues personnelles (du gouverneur) et non la position du gouvernement tanzanien » a indiqué le ministre des Affaires étrangères. Le ministre rappelle que la Tanzanie respecte les conventions internationales en matière de Droits de l’Homme.
Il n’en reste pas moins que l’homosexualité est considérée comme un crime en Tanzanie, passible de 30 ans de prison.
Depuis que le gouverneur de Dar Es Salaam a lancé son appel à la délation, plus de 5000 personnes ont été dénoncées.


 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play