publicité

Agression des deux gendarmes à Mnambani : les suspects risquent la perpétuité

Le pronostic vital du gendarme grièvement blessé n’est plus engagé, mais il est toujours en observation à l’hôpital.
 

  • Taslimah Abdou Hamza
  • Publié le
Les faits se sont déroulés dimanche 24 juin 2018, dans la commune de Bandrélé dans le sud de l'île. Les deux militaires de l’antenne locale du GIGN participaient à l’interpellation d’un individu suspecté d’avoir commis des violences sur des touristes et visé par un mandat de recherche. Une fois le suspect appréhendé, les gendarmes ont été pris pour cible par des dizaines de personnes qui leur ont jeté des cailloux et des pavés. Le village connu pour être une zone de repli pour de nombreux malfaiteurs, a été quadrillé par les gendarmes les jours qui ont suivi, afin de retrouver les malfrats.
Presque quatre mois se sont écoulés et le procureur de la République Camille Miansoni, fait le point sur l’enquête. « Depuis le 28 août, une information judiciaire a été ouverte, la personne a été placée en détention au centre pénitencier de Majicavo », a indiqué le magistrat. L’enquête se poursuit, une plainte pour tentative de meurtre vise l’un des suspects et l’autre mis en cause, pour vol aggravé. « On a ouvert aussi une enquête contre X pour violence aggravée, explique le procureur. Ce qui laisse penser qu’il y aura peut-être des personnes qui vont être interpellées et mises en cause pour au moins les faits de violences. Donc l’enquête n’est pas clôturée. » Dans cette affaire, un juge d’instruction a été saisi, les investigations vont se poursuivre.

L'interview en intégralité du procureur de la République, Camille Miansoni.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play