Les agriculteurs à la recherche d'un approvisionnement sécurisé en eau

agriculture
Agricultrice
Nous sommes en pleine saison pour les maraîchers. Mais sans eau, la production sera à la baisse cette année. ©Mayotte la 1ère
Mayotte est en pénurie d'eau. Une situation qui inquiète les agriculteurs de l’île. La problématique de l’eau, la majorité actuelle de la chambre d’agriculture, de la pêche et d’aquaculture en a fait son cheval de bataille.
Le spectre d’une nouvelle sécheresse inquiète les agriculteurs mahorais. Sur l’île, l’activité agricole s’intensifie  en période de fortes pluies, il faut donc des solutions pour économiser l’eau pour la saison sèche, cependant  les infrastructures tardent à sortir de terre. Laissant chaque année des agriculteurs  dans l’angoisse.
Retenue collinaire de Combani

 

"Il faut développer les infrastructures pour distinguer l'eau potable et l'eau agricole." Anthoumani SAÏD, président de la CAPAM


En moyenne, le besoin en eau d’une culture maraichère est de 0.8 m3 au mètre carré, pendant qu’une vache laitière consomme, elle, par jour entre 70 à 150 l d’eau.
Zébus de Mayotte

La Capam estime qu’il est urgent d’agir, principalement au sud de l’île où la crise de l’eau de 2017 a beaucoup pesé sur les activités des agriculteurs.

"On doit alimenter en priorité les éleveurs." Anthoumani Saïd, président de la Capam


Une évaluation les besoins en eau à la fois pour la population et pour les agriculteurs est primordiale martèle Anthoumani Saïd, ceci afin de mieux anticiper les risques de pénurie d’eau dont notre île est confrontée chaque année.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live