Ali Said Attoumani : « Quand le sang touche le sol, on empoisonne le territoire »

zakweli
Ali Said Attoumani
©Mayotte la 1ere

Ali Said Attoumani, rapporteur du conseil scientifique de « l’Observatoire des violences » était l’invité de Zakweli ce lundi.

Il est revenu sur les deux meurtres perpétrés ces derniers jours contre des lycéens à Mtsamboro et à Mamoudzou :

Quand la mort arrive il est trop tard, notre rôle est de donner du sens et tirer les enseignements. Pour les Mahorais, quand le sang touche le sol, on empoisonne le territoire.

Selon Ali Said Attoumani « l’observatoire travaille sur le long terme, il nous fait d’abord comprendre ce qui nous a fait arriver à ça, il faut délier les langues. Etre responsable c’est savoir mettre des mots sur des actes et des gestes. Il rappelle que Mayotte est un territoire musulman qui avait ses propres règles. Nous ne sommes plus une société villageoise. Nous avons voulu la départementalisation, il nous faut comprendre ce qui cause ce désordre pour y remédier ».

Ali Said Attoumani