publicité

Les annonces faites par Annick Girardin à La Réunion interpellent les mahorais.

Gilets jaunes : Mayotte regarde ce qu’il y a dans l’assiette de son voisin réunionnais après le passage d’Annick Girardin,, ministre des Outremer.
 

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
Après deux semaines de paralysie de l’île, La Réunion a obtenu, de la part du gouvernement, des annonces significatives aussi bien dans la lutte contre la cherté de la vie, que dans le développement économique :
« 40 millions d’euros de charges en moins. Elle doit aussi créer une zone franche d’activité » ; « 500 millions d’euros bénéficieront ainsi à La Réunion entre 2019 et 2022 pour relancer l’activité et créer des emplois. », entre autres.
Les élus et les partenaires sociaux de Mayotte saluent les avancées obtenues par les réunionnais dans cette crise des gilets jaunes. Mais, ils se posent des questions sur l’égalité de traitement entre tous les territoires français.
Personne ne parle de deux poids, deux mesures et ils espèrent tous que les mesures qui seront appliquées à La Réunion soient aussi appliquées dans l’autre département français de l’Océan indien qui connaît une plus grande détresse économique et sociale.
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play