Au lendemain du mystérieux décès d'un homme à Chiconi, les étrangers sont pointés du doigt

faits divers
Un collectif a été créé à Chiconi après l’agression mortelle d’un homme lundi dernier. Les vendeuses à la sauvette qui sont dans leur grande majorité des étrangères, ne sont plus les bienvenues. Les actes de violence se multiplient et une forte suspicion pèse sur les immigrés illégaux.   

 
Au lendemain de la découverte du corps sans vie d’un homme près d’une rivière à Chiconi, les habitants se sont réunis en collectif.   
©mayotte