Balahache Ousséni: « La directrice de l’ARS n’a plus sa place, elle doit partir ».

zakweli
Ousseni Balahachi
©A.Rakotondravola

Le secrétaire général de la CFDT Mayotte Balahache Ousséni, également infirmier de profession, était l’invité de Zakweli ce mercredi.

Le syndicaliste s’en prend à la directrice de l’ARS qu’il accuse d’écarter les cadres mahorais : « la mise au placard des mahorais à l’ARS continue » affirme-t-il, « si elle veut construire quelque chose sans intégrer les mahorais, elle n’a plus sa place, elle doit partir ! » s’exclame-t-il. Balahache Ousséni critique par ailleurs des « défaillances dans la prise en charge des hospitalisations à domicile :

quand un patient est à l’hôpital, il bénéficie d’une surveillance H24, ce qui n’est pas le cas à domicile.

Il estime que le nombre de morts est supérieur aux chiffres annoncés : « Nous avons une ARS qui navigue à vue, la situation dépasse les autorités sanitaires, pas seulement par rapport à cette pandémie ». Balahache Ousséni regrette enfin que l’on ne forme pas suffisamment de professionnels de santé à Mayotte : « On devrait former au moins 120 infirmiers à l’école, on ne dépasse pas 60 »… « Il faudrait davantage informer les jeunes dans les établissement scolaires ».

Les Outre-mer en continu
Accéder au live