Législatives 1977 : Bamana est élu député de Mayotte

élections
Hommage Ben Issa Ousseni Mausolée Younoussa Bamana Kani-Be
Si Younoussa Bamana a réussi à gagner son combat pour maintenir Mayotte au sein de la République française, c'est grâce au dévouement de femmes telles que Mouchoula. ©Conseil départemental de Mayotte
Le 13 mars 1977, Younoussa Bamana devient député de Mayotte à la suite des élections législatives partielles, les prochaines élections allaient avoir lieu en mars 1978.

Bamana, 1er à jamais ! 

La situation politique mahoraise est assez incertaine, deux ans juste après la séparation avec les autres îles de l'archipel des Comores. L'île s'est désormais une collectivité territoriale de la république française. Elle se dote d'une assemblée territoriale, des parlementaires, un préfet et toutes les principales institutions d'un territoire français.


Mais l'homme est à l'œuvre depuis longtemps. En juillet 1975, peu après la déclaration d'indépendance des trois autres îles Grande-Comores, Moheli et Anjouan, Bamana est élu "préfet " de Mayotte par le conseil de circonscription.

Il a lourde responsabilité de la continuité des services publics, jusqu'à l'arrivée du premier préfet envoyé par le gouvernement français en 1976, Jean Coussirou. 

L'élection de Younoussa Bamana en 1977, soutenu par le parti quasi unique de la nouvelle entité française, le MPM, Mouvement populaire mahorais, ne souffre d'aucune contestation au même titre que celle de Marcel Henry à la fonction de sénateur en septembre de la même année.
Bamana est, disent les supporters de l'OM, à propos de la ligue des champions, est à jamais le premier.