Bernard Thomassin : « Je veux que les Mahorais sachent sur quoi ils vivent »

zakweli
Bernard Thomassin, océanographe et directeur de recherche honoraire au CNRS, était l’invité de Zakweli ce mardi

« Je suis venu dans le cadre de la fête de la science » annonce Bernard Thomassin « je voudrais intéresser les jeunes, les enfants, à la divulgation de la science, expliquer le métier de chercheur. Je veux que les Mahorais sachent sur quoi ils vivent ».

Mayotte et son lagon sont un objet de recherche depuis longtemps pour Bernard Thomassin. Il est venu pour une première mission en 1977. « C’est une île complexe, volcanique. J’avais déjà remarqué que des bulles de gaz sortaient du côté de petit Moya en Petite Terre.

Des pêcheurs ont constaté depuis longtemps que des poissons mourraient à la surface au-dessus du banc de la zélée. Il y a plein de petits cônes volcaniques tout autour de Mayotte ».

Le chercheur fourmille d’idées sur « la production d’eau potable par condensation », sur « l’énergie électrique grâce à des panneaux solaires flottant sur le lagon ». Il prévient que « la piste longue sera difficile à construire faute de matériaux ».

Bernard Thomassin, océanographe et directeur de recherche honoraire au CNRS, était l’invité de Zakweli ce mardi