La gendarmerie déploie un important dispositif de sécurité, plus de 200 hommes sur le terrain pour le réveillon de la Saint-Sylvestre à Mayotte.

fêtes de fin d'année bandrélé
gendarmes mobiles
La soirée du  31 décembre est toujours rythmée par des  fêtes tous azimuts, notamment sur les différentes plages de Mayotte, mais dans un contexte de violences dans l’île, les autorités mettent en place un dispositif pour garantir la sécurité de la population.  
 
Pour  que la fête soit belle et que le réveillon de la Saint-Sylvestre se déroule en toute sérénité, les autorités déploient  comme chaque année un important dispositif de sécurité, qui comprend non seulement les foyers de délinquance déjà connus mais aussi les sites où la population a l’habitude de faire la fête comme sur les plages.

200 hommes seront mobilisés aujourd’hui en zone gendarmerie. Des gendarmes mobiles mais aussi des gendarmes départementaux. Ils seront présents sur l’ensemble du  territoire. Petite-Terre et Grande-Terre avec un effort particulier sur la commune de Bandrélé où les plages sont traditionnellement très fréquentées pour les fêtes de fin d’année. 
contrôle sur la route


 Le dispositif tient compte également des points de tensions détectés ces derniers jours, notamment à Koungou. Même si on note une certaine accalmie, en particulier depuis l’arrestation de certains individus dans les actes de délinquances qui ont causé des troubles à l’ordre public, les autorités redoubleront tout de même de vigilance en cette nuit de la Saint-Sylvestre.
gendarme à Koungou


Même mobilisation du côté des sapeurs-pompiers.
voiture pompier
   
Le SDIS est aussi en ordre de marche. 65 hommes sont de permanences sur les 6 casernes du territoire. 4 opérateurs répondront aux appels sur le 18 ou le 112. Trois officiers sont de permanences pour le commandement s’il devait y avoir une intervention importante quelque part. Les pompiers en appellent au civisme de la population. Les appels farfelus peuvent avoir des conséquences graves voire fatales. Car les pompiers s’ils sont abusés par des plaisantins, peuvent arriver en retard ou même rater une intervention importante. A chacun donc de prendre ses responsabilités pour que le passage à 2020 se fasse dans joie et la bonne humeur.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live