Bruno Dezile : « Si on ne construit pas des écoles, on va devoir construire des prisons »

éducation
61b1b837d5311_whatsapp-image-2021-12-09-at-07-59-28.jpeg
Bruno Dezile ©A.F
Bruno Dezile, secrétaire départemental de la CGT Education, était l’invité de Zakweli ce jeudi.

Selon le syndicaliste enseignant « la situation se dégrade rapidement et il n’y a pas de réponse du ministre de l’éducation ».

« Cela fait des années que l’on réclame un plan d’urgence pour l’éducation à Mayotte. Pour l’instant ce ne sont que des mesurettes qui sont prises ».  Bruno Dezile estime que le « plan Marshall » évoqué par le recteur est un « terme un peu exagéré par rapport à ce qui est fait ; il faut un investissement massif de la maternelle au lycée ».

Selon  Bruno Dezile  « l’éducation est un champ de ruines, il faut tout reprendre à zéro. Il faut baisser les effectifs dans les classes. Nous avons des établissements qui sont des usines difficiles à gérer »… « si on ne construit pas des écoles, alors on va devoir construire des prisons ».