Camille Miansoni, Procureur de la République : « La répression ne suffira pas à garantir la sécurité de tous »

zakweli
Camille Miansoni, Procureur de la République
©Mayotte la 1ere
Le Procureur Camille Miansoni était l’invité de Zakweli ce mardi matin. Il sera en poste à Mayotte jusqu’au 30 novembre avant d’exercer ses fonctions à Brest. Son successeur sera installé le 1er décembre. Camille Miansoni a fait le bilan de sa mission de presque 4 ans.
Selon lui, « il y a encore des difficultés à faire comprendre les processus judiciaires ». « Il y a une exaspération par rapport à la situation sécuritaire » dit-il, mais il insiste sur la prévention : « il faut bien comprendre que la répression ne suffira pas à garantir la sécurité de tous ».
Camille Mansioni
Le procureur de la République, Camille Mansioni ©Mayotte la 1ere
Le Procureur explique que «la prison de Majicavo a 278 places. Il y a actuellement 343 détenus. On peut construire d’autres Majicavo, mais cela ne changera rien ».

Nous avons tous des efforts à faire pour la prise en charge, notamment de la jeunesse

Camille Miansoni, Procureur de la République

Malgré les attaques dont il a été la cible, Camille Miansoni dit garder « un bon souvenir de Mayotte, notamment des jeunes ».

Je me suis souvent rendu dans des lycées et des collèges, et j’ai entendu la question : comment devient-on procureur ? J’ai répondu que si on veut, on peut, on travaille. La France vous donne votre chance ici à Mayotte .

Camille Miansoni, Procureur de la République

Camille Miansoni, Procureur de la République dans Zakweli « La répression ne suffira pas à garantir la sécurité de tous »
Les Outre-mer en continu
Accéder au live