mayotte
info locale

Cavani, Mtsapéré et Doujani sont les quartiers les plus touchés par la dengue

dengue
moustique
L'Agence Régionale de Santé a relevé le niveau d'alerte sur l'épidémie de dengue. Il faut  se protéger des piqûres de moustiques, éliminer les gîtes larvaires et consulter en cas de fièvre ou de douleurs sans encombrer les urgences. Les médecins et les dispensaires peuvent  la diagnostiquer
« Tous les jours, le laboratoire nous signale de nouveaux cas » explique le Dr Geneviève Dennetière, médecin de l’ARS, « mais il n’y en a pas quotidiennement des dizaines. Nous en sommes à 35 depuis le début de l’épidémie, dont seulement 7 sont importés. Tous les autres ont été contaminés ici ».
Pour la première fois depuis le début de l’épidémie à Mayotte, les agents de l’ARS ont pu délimiter une zone plus affectée que les autres : Cavani, Mtsapéré, Doujani. Ce sont les quartiers où la prévalence est la plus importante. « Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y en a pas ailleurs » prévient le Dr Dennetière. Les mêmes consignes doivent s’appliquer partout pour limiter la prolifération du moustique « Aedes » responsable de la transmission de la dengue.
Il faut nettoyer l’extérieur des maisons. Eviter tout ce qui peut retenir l’eau où viennent pondre les moustiques « Aedes ». Ils aiment particulièrement l’eau propre, il faut donc couvrir les réserves.
Pour la protection individuelle, il est conseillé d’utiliser des répulsifs, des moustiquaires la nuit, et de porter des vêtements couvrants autant que possible.

Aucune forme grave n'a été signalée

« Les symptômes de la dengue sont très semblables à ceux d’une grippe : de la fièvre et des douleurs » indique le médecin. « Il ne faut surtout pas prendre d’aspirine ni d’anti-inflamatoire qui peuvent aggraver les hémorragies que peuvent provoquer les formes les plus graves de la dengue ».
Pour l’heure aucun cas grave n’a été signalé ; mais il faut au moins une semaine pour se remettre des crises de fièvre, et l’on peut rester fatigué plusieurs semaines.
Il n’y a pas de médicament spécifique pour soigner la dengue. On se limite à un traitement des symptômes.
Lorsqu’un membre d’une famille est touché, les autres doivent se protéger particulièrement des piqûres de moustiques. La dengue n’est pas contagieuse directement, elle n’est transmise que par le moustique.
 
Publicité