Cédric Boyer et Bacar  Attoumani : « l’utilisation de la force est compliquée face à une fille »

zakweli
61a7351be9bfc_video-35.jpg
Cédric Boyer ©Mayotte la 1ere
Le délégué outremer du syndicat Alliance Police Cedric Boyer  et le délégué départemental Bacar Attoumani étaient les invités de Zakweli ce mercredi.

Tous deux ont évoqué la « montée inquiétante des actes de violence » dans le département. Bacar Attoumani pointe particulièrement un phénomène nouveau : les bandes de filles.

Nous étions habitués à voir des garçons violents et des filles pacifiques. Maintenant nous avons des bandes de filles de plus en plus violentes. Pour un policier, l’utilisation de la force est compliqué face à une fille.

61a7362056e3c_video-36.jpg
Bacar Attoumani ©Mayotte la 1ere

De son côté le délégué outremer d’Alliance Police dit attendre « une réponse pénale ferme face aux attaques contre les policiers ».

Selon lui, « il faut agir vite et fort pour enrayer le trafic de drogue car tôt ou tard le trafic d’armes suivra. Mayotte risque d’être comme la Guyane en puissance 10 ». Cedric Boyer considère qu’il y a « un abandon de l’Etat vis-à-vis des outremers en général, et c’est encore plus flagrant à Mayotte et en Guyane ».