Comores : AB Aviation dans la tourmente

océan indien
Ayad Bourhane
Ayad Bourhane, directeur d'Ab Aviation ©HabarizaComores
Depuis le crash de l’avion affrété par la compagnie AB Aviation qui a fait 14 victimes, les autorités comoriennes ont retiré l’agrément à la structure.

Le retrait de l’agrément à la compagnie AB Aviation fait couler beaucoup d’encre d’autant que jusqu’alors, les raisons n’étaient pas évoquées. Mais depuis, les autorités comoriennes à travers le ministère des Transports et maritimes, ont révélé les raisons.

Ainsi, le ministère reproche à la compagnie ses difficultés financières « Si on doute qu’un transporteur a des difficultés financières, la règlementation nous autorise par mesure de sécurité à suspendre l’agrément. C’est ce qui s’est passé avec Ab aviation », a souligné le directeur de cabinet du ministre des Transports vendredi dernier lors de la conférence de presse. Les dettes de la compagnie ont aussi été prises en compte notamment 36 millions de francs comoriens (soit 73.469,38 euros), une somme que doit la compagnie d’Ayad Bourhane à l’aéroport des Comores. D’autres faits ont été évoqués par le ministère pour justifier sa décision; à l'instar du non remboursement des clients qui avaient achetés des billets avant le crash : « Jusqu’à maintenant aucun passager n’a été remboursé », assure Taoufik Mohamed, le directeur de cabinet.

Un mois après le drame, les autorités comoriennes disent constater que l’assureur d’AB Aviation n’a toujours pas fait le déplacement aux Comores. Des investigations sur la santé financière de la compagnie ne sont pas à exclure selon le ministère.