Comores : L'union Africaine reconnait l'existence de prisonniers politiques

océan indien
6180f42f33fee_whatsapp-image-2021-11-02-at-11-02-29.jpeg
Mission de l'Union Africaine aux Comores ©Faiza Soulé Youssouf
L’Union africaine a appelé à la libération des détenus politiques dans un communiqué publié le 29 octobre dernier. C’est la première fois que l’organisation continentale reconnait leur existence. Pour l’instant, l’opposition se garde de tout triomphalisme.

L’Union africaine vient pour la toute première fois reconnaitre l’existence de prisonniers politiques. Si l’opposition se réjouit d’une telle reconnaissance, elle joue la carte de la prudence. Le pouvoir lui estime toujours que tous les détenus sont des prisonniers de droit commun.

Un communiqué qui intervient alors que le chef de l’Etat comorien, Azali Assoumani,  a appelé à un dialogue national, encouragé par l’organisation continentale. Un dialogue auquel l’opposition ne prendra pas part tant que « les détenus politiques » ne seront pas libérés. Selon Ahmed Hassan El Barwane, secrétaire général des Forces Vives contre la Dictature.

6180f4d165155_whatsapp-image-2021-11-02-at-11-02-29-1.jpeg
Mission de l'Union Africaine aux Comores ©Faiza Soulé Youssouf

   

Après avoir appelé à la libération des détenus politiques, le Conseil de Paix et de Sécurité a aussitôt appelé à engager des procédures judiciaires contre ceux qui sont soupçonnés d’avoir commis des délits.  

Reste à savoir si avec la sortie de l’organisation panafricaine, le gouvernement comorien est prêt à revoir sa position.