mayotte
info locale

[Comores] La situation post-électorale vire au chaos

monde
Elections aux Comores
©Mayotte la 1ère

Situation politique confuse à Moroni. Des tirs auraient été échangés dans une base militaire au nord de la Grande Comore.

Elections aux Comores


Ce qui est certain, le Colonel Soilihi Mohamed, dit campagnard a été arrêté aux alentours de 14h, ce jeudi 28 mars. Celui-ci, une heure plus tôt avait lu une déclaration dans laquelle il confirmait la mise en place du Conseil National de Transition. Il a été désigné par les 11 autres candidats de l’opposition comme le chef du Conseil. Sa principale mission est la gestion de la crise post-électorale et d’assurer une transition pacifique.
L’opposition avait qualifié pour rappel, le double scrutin du 24 mars dernier de coup d’Etat électoral. Le Cnt a donné un délai d une semaine à la Cour suprême pour annuler les élections.

Si d'ici le 03 Avril, les élections ne sont pas invalidées, nous demandons au peuple comorien d'entamer une campagne de désobéissance civile,

a lancé l'ancien chef d'État-major.
Elections aux Comores

Tout au long de cette matinée, les événements se sont enchainés à Moroni avec l'impossibilité pour l instant de les relier. L’on parle par exemple d’une spectaculaire évasion d’un ancien officier de l’armée par une opération commando.

Le Commandant Faissoil Abdousalam puisqu il s'agit de lui est accusé d’avoir fomenté une tentative coup d’Etat l' année dernière, et était en train de purger une peine à perpétuité. 

A Moroni en tout cas, c’est le sauve- qui -peut, la capitale est en train d'être désertée de ses habitants. Et des routes commencent à être barricadées.

Publicité