Comores : un homme est en prison à cause de son orientation sexuelle

océan indien
Prison de Moroni
©Ibrahim Youssouf
C’est une histoire qui a profondément heurté la majorité de l’opinion publique comorienne. Celle de deux hommes en pleins ébats amoureux dont la vidéo a fuité sur les réseaux sociaux.

La machine judiciaire s’est emballée, un homme est arrêté pour pratiques contre nature, l’autre est toujours recherché. Ils risquent entre 6 mois et 2 ans d’emprisonnement ferme. C’est la première fois qu’un homme est en prison à cause de son orientation sexuelle en Union des Comores

Jamais une vidéo n’avait autant fait parler d’elle. Et pour cause, elle implique deux hommes s’adonnant à des pratiques homosexuelles. La vidéo a fuité sur les réseaux sociaux. L’un des participants a été arrêté alors qu’il s’apprêtait à quitter le pays samedi dernier. Quant à l’autre, il est toujours recherché.

Ils sont poursuivis pour deux chefs d’inculpation : des actes sexuels contre nature et contraires aux bonnes mœurs et la publication d’images pornographiques. Il faut que ceux qui crient à la liberté sachent qu’il y a eu la commission d’actes contre nature, lesquels sont prévus et réprimés par le code pénal.

Le procureur de la république, Ali Mohamed Djounaid

Sur les réseaux sociaux justement, quelques rares personnes osent défendre celui qui risque jusqu’à 2 ans d’emprisonnement, lequel subit un lynchage en règle depuis le début de cette affaire. Parmi elles, Biheri Said Soilihi, militante féministe.

C’est la première fois qu’un homme est arrêté en raison de son orientation sexuelle. A la question de savoir si l’homosexualité allait être désormais réprimée, le porte-parole du gouvernement a préféré botter en touche, disant attendre le verdict du procès.