Comores – Un jeune détenu est mort en prison

océan indien
La prison de Koki
la prison de Koki ©lagazettedescomores.com
Un détenu est décédé faute de soins à la prison d’Anjouan. Le média privé Hayba-FM rapporte ce drame sur sa page Facebook

Il s’agit d’un jeune détenu de droit commun de moins de trente ans. Selon Hayba FM, il était malade depuis trois jours, son état s’aggravait. Il n’a bénéficié d’aucune prise en charge.

A la prison de Koki à Anjouan, pour bénéficier de soins à l’extérieur il faut que la famille paie le transport, les soins, la pharmacie, l’hospitalisation et prenne aussi en charge l’accompagnement obligatoire par un gardien.

Sans quoi il n’y a pas de soins. Le détenu est décédé sans assistance. Les conditions de détention à la prison de Koki sont réputées inhumaines, elles ont été maintes fois dénoncées par des défenseurs des droits de l’homme.

Il y a trois cellules principales ; une de 7 mètres sur 5 pour 70 prisonniers, une autre de 4 mètres du 5 pour une quarantaine de détenus, et la troisième plus petite de 3 sur 5 où l’on compte une trentaine de détenus. Certains peuvent avoir des matelas, pas tous, et ne peuvent s’allonger qu’à tour de rôle.