publicité

Congrès annuel de SNUIPP Mayotte : un bilan globalement positif

Le syndicat majoritaire chez les enseignants du premier degré à Mayotte a dressé le bilan de ces 3 dernières années : « ça va mieux, mais peut mieux faire encore ».

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
Trois années qui ont été particulièrement  chargées  en matière de luttes et de présences sur le terrain dont le SNUIPP a été l’initiateur :
Indexation des salaires, reprise en compte des AGS, titularisation des contractuels, rythmes scolaires, constructions scolaires, et bien évidement les dossiers individuels.
Le SNUIPP a aussi relevé des urgences pour Mayotte en matière d’éducation :  
Plan de construction pour mettre fin aux rotations ; plan de rénovation et d’équipement des établissements scolaires ; constructions de cantines scolaires et adaptation de la loi sur les nouveaux rythmes scolaires aux réalités et contraintes locales.  
Mais son secrétaire général fait remarquer que toutes ces urgences le sont depuis 2012 mais rien n’a été fait.
D’autres combats sont aussi évoqués, comme la transformation du vice rectorat en rectorat, des classes à 25 élèves, reconnaissance du shimaoré et du shiboushi comme langues régionales…
Pour ce qui est des recrutements et de la formation, l’année 2017 est annoncée comme une grande année de régularisation. Un décret fixant les modalités  transitoires de recrutement et de formation de professeurs des écoles à Mayotte est attendu.
1 463 150 104

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play