publicité

La coopération régionale à l’honneur de la foire artisanale

Deux tiers des exposants de la foire installée pour toute la semaine place de la République à Mamoudzou sont étrangers, majoritairement malgaches. Les organisateurs militent pour favoriser la coopération au sein de l’Océan Indien.
 

  • Arthur Eryeh-Fort ALI Chamsudne
  • Publié le , mis à jour le
« Il ne faut pas subir la mondialisation. Il faut au contraire savoir s’en servir pour mettre en valeur l’économie mahoraise. » Jean-Denis Larroze, secrétaire général de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) de Mayotte donne le ton de cette 6e édition du forum des métiers et de l’artisanat. Sur les 125 artisans présents, 80 sont étrangers. « 40 comoriens étaient prévus mais 38 n’ont pas pu venir faute de visas », regrette celui qui est aussi membre de l’Assemblée régionale des chambres de métiers et de l’artisanat de l’Océan Indien (ARCMA). Plus de 100 000 visiteurs sont attendus du 25 juin au 1er juillet place de la République à Mamoudzou pour découvrir les produits de l’artisanat mahorais, malgache ou encore réunionnais. Mais la rencontre des artisans doit aussi permettre de créer des synergies entre territoires.


Des échanges constructifs


« Qu’est-ce qu’on importe de Diego Suarez ? Seulement du sel. Et qu’est-ce qu’on exporte ? Des télévisions ou des voitures d’occasion. Il y a mieux à faire quand même ! » Lors de l’accueil des exposants invités, représentants des artisans mahorais, malgaches et réunionnais ont pu échangés sur les liens entre les deux économies. Du prix des billets d’avion élevés entre Mayotte et la Grande île, qui ne favorise pas le tourisme et les échanges commerciaux, aux aides à l’installation d’entreprises, les échanges ont été constructifs. « Il nous semble nécessaire de favoriser les échanges professionnels et responsables entre les différents opérateurs économiques, gage de modernisation et de développement, mais aussi d’équilibre et de stabilité sociale », explique Salime Soumaila, président de la CMA de Mayotte qui se réjouit également de la présence de l’île Maurice lors de la prochaine édition du forum en 2019.


La mode, premier projet concret de coopération


Le premier domaine dans lequel les acteurs économiques souhaitent s’allier est celui de la mode. Un défilé de mode pour promouvoir les stylistes de la région aura lieu vendredi 29 juin à 19h et l’ARCMA souhaiterait organiser une tournée de ce défilé dans l’Océan Indien à Diego Suarez, Nosy Be, Antananarivo et à la Réunion. « On doit montrer qu’on est capable de travailler main dans la main, explique Jean-Denis Larroze. Cette semaine, les stylistes réunionnais vont pouvoir montrer à leurs homologues mahorais les patrons réalisés sur ordinateur tandis que les mahorais pourront leur présenter les tissus d’ici. » En tout, 10 stylistes seront présents à la foire cette semaine. Le rêve de Jean-Denis Larroze pour le secteur ? La création d’une grande école de stylisme et de couture de l’Océan Indien.
Le forum des métiers et de l’artisanat est ouvert du 25 juin au 1er juillet de 8h à 17h. Place de la République à Mamoudzou. Entrée gratuite.


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play