Coronavirus : 401 cas confirmés au total à Mayotte

coronavirus
CHM
©Mayotte la 1ere
L’ARS et Santé Publique France appellent systématiquement au téléphone chaque personne touchée par le coronavirus
Covid 401 cas
©ARS

Des enquêtes parfois mal comprises, mais pourtant indispensables L’ARS et Santé Publique France appellent systématiquement au téléphone chaque personne touchée par le coronavirus, pour répondre aux éventuelles questions, apporter les conseils utiles et aussi procéder à l’identification des « cas contacts », autrement dit des personnes que le patient a côtoyées de manière rapprochée les jours précédents.

Ces enquêtes sont essentielles pour identifier le plus tôt possible les personnes qui, dans l’entourage familial, amical ou professionnel, peuvent être porteuses du virus. Identifier les personnes qui peuvent être porteuses du virus permet de leur donner des conseils sanitaires et surtout de protéger – avant qu’elles ne soient affectées à leur tour, avec des conséquences parfois lourdes - les personnes fragiles de leur entourage. Or trop de personnes refusent de répondre à ces enquêtes, parce qu’elles ne se sentent pas malades, parce qu’elles ont peur d’être montrées du doigt, parce qu’elles ne tiennent pas à dire qu’elles n’ont pas respecté parfaitement les gestes barrière.
Coronavirus les gestes

L’ARS rappelle que les enquêteurs sont astreints à la discrétion professionnelle, et invite chacun à contribuer de manière constructive à la lutte contre la diffusion épidémique du virus. En l’absence de vaccin et de remède au coronavirus, le seul moyen de contenir l’épidémie est l’application stricte des gestes barrières : se laver les mains régulièrement et respecter une distance d’1,5 mètre avec toute personne lorsque l’on doit se déplacer dans la rue.