Crise Covid : Le Malin de nouveau à Mayotte 

france le marin
Le Malin
©Yasmine Djaffar

Le Malin a accosté ce lundi 15 février au port de Longoni. A son bord de l’oxygène et des militaires de la marine nationale pour renforcer le dispositif de lutte contre l’immigration clandestine.

Il est 17h, le Malin entre dans les eaux mahoraises avec 24 heures d’avance. À son bord, du matériel médical. Au total 30 bouteilles d’oxygène et deux palettes de concentrateurs d’oxygène. Une livraison qui tombe à point nommé. Bien que le centre hospitalier de Mayotte  ne soit pas en pénurie puisqu’il  fabrique son propre oxygène mais il semble que la machine soit  en surchauffe. La production a quadruplé. Le nombre de patients atteints par la covid 19 ne cessent de croître. 

Le Malin
©Yasmine Djaffar

C’est donc la deuxième fois que le patrouilleur de la marine nationale intervient à Mayotte dans le cadre de l'opération Résilience. Cette opération mise en place dès le début de la pandémie en France et qui consiste à mobiliser  les forces armées pour aider la population face à la crise sanitaire.


Le Malin a passé la nuit du lundi à mardi à quai au port de Longoni

Le patrouilleur Le Malin est arrivé à Mayotte au port de Longoni à 17h . Il est parti vendredi de La Réunion avec à son bord des stocks d’oxygène pour l’hôpital de Mayotte. Il participera quelques jours au dispositif de contrôle aux frontières.

Dès 8h, le lendemain, les militaires de la marine nationale ont commencé leur deuxième mission à Mayotte.
Pendant 4 jours, ils vont contrôler les frontières mahoraises afin de détecter les kwassas kwassas en provenance des Comores. Un renfort supplémentaire en plus des moyens déployés par le prefet, Jean François Colombet.
Vraisemblablement, les entrées des embarcations de fortune continuent sur les plages du département, notamment sur l’ilot M’tsamboro.
Pourtant plusieurs services de l'Etat dont la missiona initiale n'est pas la lutte contre l'immigration clandestine ont été mobilisés. Le patrouilleur le Malin sera de retour à Mayotte début mars.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live