Départ du procureur Camille Miansoni, vos réactions

justice
PROCUREUR
©Mayotte la 1ere
Camille Miansoni quitte Mayotte. Une décision de longue date selon Denis Chasserie-Laprée, le procureur général auprès de la cour d’appel de La Réunion. « Une promotion » qui n’a pas manqué de faire réagir ici.
La nouvelle du départ du procureur Miansoni a réjoui un certain nombre d’internautes. Il faut dire que ces dernières semaines, le procureur n’aurait pas été épargné par la critique par une partie de la population. Des moments pas forcement faciles pour son entourage avait-il confié, il y a quelques jours. Il s’en va pour la Bretagne, laissant Mayotte, 

le seul endroit ou on lui a fait comprendre qu’il était africain » dit-il, tout en précisant qu’il n’a « aucun problème 

avec ses origines.
PROCUREUR
PROCUREUR CAMILLE MIANSONI ©PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU :

À l’annonce de ce départ, des réactions ont fusé sur les réseaux sociaux. Un internaute qui ne manque pas d’humour, écrit: « vérifiez qu’il parte vraiment et demandez un accusé de réception ». D’autres toujours sur le ton un peu léger lui recommande « d’amener ses enfants » en référence aux délinquants, surnommés les enfants du procureur.

Mais d’autres internautes sont un peu plus nuancés et pensent que « tant les lois ne changeront pas, le prochain procureur agira de la même manière ». « Attendons nous au pire » ou encore « vous croyez que le prochain dérogera à la loi, vous en aurez pour votre ignorance » peut-on lire dans les commentaires.
 

« Un recadrage nécessaire »

Denis Chasserie-Laprée, le procureur général auprès de la cour d’appel de La Réunion était l’invité du journal télévisé de Mayotte la 1ère mercredi soir et ce dernier est revenu sur les attaques proférées contre le procureur Miansoni. Il annonce qu’il se réserve le droit d’identifier et de poursuivre les auteurs de ces attaques. « Donc ce soir, on a eu droit à un cours de droit sur le plateau de Mayotte 1ère par un gars qui vient de La Réunion…Humiliation supplémentaire mais recadrage nécessaire » écrit N. sur sa page Facebook, et certains de ses amis d’accord avec ses propos, estiment que « le recadrage était nécessaire. Ça nous apprendra à faire les guignols ».
 

Pour d’autres internautes, il s’agit juste d’une « intimidation ».

Si la nouvelle a réjoui beaucoup de mondes, certains malgré tout ne manquent pas de lucidité et estiment surtout que les choses ne changeront pas tant que les lois ne changeront pas. Certains policiers, acteurs de terrains, et qui très souvent ne partagent pas les décisions prises par la justice pensent que « certaines lois ne sont pas adaptées à ce territoire notamment en matière de délinquance ».
Mais alors, faudrait-il des mesures dérogatoires?
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live