mayotte
info locale

Les deux corps repêchés mardi ont été identifiés

france
découverte macabre
©Hassadi Razafitseheno
Il s’agit des plaisanciers portés disparus depuis samedi soir entre Mamoudzou et Dzaoudzi. L’alerte avait été lancée dimanche auprès du CROSS, le centre régional d’opération de surveillance et de sauvetage.
L’enquête a commencé, et l’examen minutieux de l’embarcation mais aussi l’autopsie des deux  corps détermineront les circonstances exactes du décès de ces deux hommes disparus en mer, et signalés dimanche vers 2h du matin par un plaisencier.
Ce dernier avait repéré leur semi-rigide échoué au nord de la pointe Mahabou avec les moteurs encore en marche et les feux de navigation allumés.  

Mais il pourrait s’agir d’un accident. Les 2 hommes ont fait la traversée entre grande et petite terre. La zone où se situe la bouée cardinale entre les deux îles est particulièrement dangereuse surtout de nuit,  un banc de sable s'y trouve, et la houle peut y rendre la navigation difficile. Selon nos informations des traces de leur barque auraient été trouvées sur cette balise cardinale. Les plaisanciers auraient pu être éjectés de leur bateau après avoir fortement heurter cette cardinale.

Mardi matin vers 8h, un des corps est découvert non loin de là, sur le sable de la petite plage située en contrebas du bureau des douanes à Dzaoudzi par une dame. Choquée elle fait demi-tour et raconte la scène aux personnes qui se trouvaient non loin de là.

"Elle a fait demi-tour et nous a tout raconté, un corps était allongé sur le sable on a alerté les gendarmes,  je me suis rendu sur place, c’est un corps qui venait d’être rendu par la mer, la haute mer c’était à minuit, la mer s’était retirée à l’aube, l’homme portait un tee-shirt blanc …"   

 
découverte macabre
©Hassadi Razafitseheno
Les gendarmes se rendent rapidement sur les lieux et établissent un périmètre de sécurité. Et quelques minutes plus tard, le second corps est découvert en mer de l’amphidrome qui faisait la liaison entre petite et grande terre, un passager raconte: 

" ...quelque minutes après avoir quitté le quai Ballou, en arrivant au milieu du chenal, le navire s’est arrêté. On pensait à une avarie de moteur, mais le commandant a expliqué qu'il avait repéré un corps dans la mer, et attendait l’arrivée des autorités."      

Apres identification des corps, la gendarmerie de Pamandzi  et l’unité d’identification criminelle de la section de recherche sont chargées de la suite de l’enquête.