Dispensaire de Dzoumogné : Les agents maintiennent leur droit de retrait

violence
dispensaire de Dzoumogné
©Mayotte la 1ère
Les agents du centre de référence de Dzoumogné dans le nord de l’île ont débrayé  pour la 4ème fois  ce lundi 6 juillet.
Une manifestation de ras le bol pour dire non aux agressions dont ils font l’objet aux abords de leur lieu de travail.

Les auteurs des faits : Une bande de jeunes constamment présente devant le dispensaire. Des jeunes pressentis comme très dangereux au point même que « les gendarmes n’osent pas intervenir» selon Mouyad Madjidi délégué syndical sud santé.
Dispensaire de Dzoumogné : droit de retrait contre l'insécurité
Les agents sont déterminés à se faire entendre et obtenir les moyens indispensables pour leur sécurité.
Ils demandent de la part de leur responsable hiérarchique :
 
  • Des équipements comme matraques et gaz lacrymogène 
  • Des éclairages à l’extérieur de leur établissement et la réparation des éclairages intérieurs.
Une rencontre est prévue ce mardi 7 Juillet entre les responsables hiérarchiques et les agents du dispensaire de Dzoumogné qui espèrent des mesures favorables à leurs doléances afin de pouvoir reprendre leur travail en toute sécurité.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live