Petite-Terre : une marche blanche contre l’insécurité

violence dzaoudzi
manifestation contre la délinquance
©Chafanti Ali Baco
« Notre sécurité n’est pas négociable », voilà le slogan arboré ce matin par environ 400 personnes qui ont participé à une marche blanche contre la violence en petite terre. 
 
C’est donc un sentiment de ras le bol qui anime les habitants de Petite-Terre et au-delà puisque dans le cortège de cette marche blanche, il y a également des gens venus de la Grande-Terre.
manifestation
©ABDOU KAPHET Zohra
Notamment des membres du collectif venu exprimer clairement leur détermination à ce que la peur change de camp. Balahache Ousséni explique que désormais ils ne laisseront pas un m² de répit aux délinquants.
manifestation contre la délinquance
©ABDOU KAPHET Zohra
Partis à 10h  de la place de four à chaud, les manifestants ont pris la direction du Cetam, lieux identifié comme étant  le refuge de ces jeunes « voyous ». Face à  cette montée de l'insécurité,  les habitants doivent agir mais surtout doivent faire passer un message aux autorités pour des initiatives fortes, explique un sociologue présent dans le cortège 

prévention, répression et aussi accompagnement… la violence est le résultat d’une non-réponse politique. Le politique doit agir sur le social.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live