mayotte
info locale

L’Education Nationale, nouvelle cible du Collectif des citoyens de Mayotte

éducation
Fahar ALI
Le rassemblement du Collectif des citoyens samedi dernier a tourné autour de la situation dans l’enseignement. « Les classes sont surchargées et les autorités favoriseraient les inscriptions d’enfants dont les familles sont en situation irrégulière à Mayotte. »
 
Le Collectif des citoyens de Mayotte continue ses actions contre l’immigration clandestine. Ce sont ses membres qui assiègent le bureau des étrangers de la préfecture de Mamoudzou depuis plus de 2 mois.
En fin de semaine dernière, les manifestants du Collectif des citoyens de Mayotte sont allés fermer le Conseil Départemental pour « sensibiliser » les élus locaux au phénomène de l’immigration clandestine et ses répercussions dans l’éducation. Un rassemblement a été organisé samedi dernier à Mangajou dans la commune de Sada.  Dans cette municipalité, une inspectrice d’académie inscrirait en catimini des élèves dont les familles sont en situation irrégulière. Et ce sont ces inscriptions-là que Collectifs dénonce et exige qu’elles ne se fassent plus.
Des syndicats d’enseignants ont manifesté la semaine dernière devant le vice-rectorat pour qu’une solution soit trouvée afin que les élèves étrangers sans papiers valides puissent poursuivre leurs études à Mayotte ou à l’extérieur. Leurs dossiers sont bloqués en préfecture puisque les manifestants s’y opposent ; « tant qu’il n’y aura pas de reconduites, il n’y aura pas de visas ».
 
Publicité