publicité

Energie : Défis et enjeux à Mamoudzou

La fête de l’énergie organisée, le weekend du 8 octobre 2016, par la mairie de Mamoudzou, a offert l’occasion au premier Adjoint Bacar Ali BOTO de sensibiliser la population sur l’avantage de privilégier les énergies renouvelables par rapport aux énergies fossiles à Mayotte.

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le

Bacar Ali BOTO attire l’attention sur les conséquences de l’usage des dérivées des énergies fossiles.

« Au-delà de la cherté de ce produit, les scientifiques nous ont bien démontré les répercussions négatives engendrées par la consommation abusive de l’or noir, le pétrole…Ce produit s’avère être, par ailleurs, l’une des causes principales de nombreux conflits au monde. », a-t-il déclaré.
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU

Il estime nécessaire de développer et de dégager d’autres solutions pérennes en ayant recours à l’usage des matériaux moins coûteux et plus protecteurs de l’environnement.

« Avec les produits scientifiques avérés de ces derniers temps, notamment dans le domaine du solaire, Mayotte doit être en mesure » d’adopter et de tirer profit de cette ressource en abondance chez nous en vue de diversifier l’usage de cette énergie utilitaire au quotidien dans nos foyers. », a-t-il ajouté.

« Nous, décideurs de Mayotte, devons tout faire pour rendre l’énergie solaire effective et profitable à tous dans les différents domaines et à tous les niveaux de nos besoins sociaux et économiques. », a-t-il encore insisté.

ENERGIE


Etat des lieux dans la commune de Mamoudzou

Il n’est pas normal qu’au XXIème siècle, à Mayotte, un département français, région ultra périphérique de l’Europe, des enfants continuent de s’éclairer à la bougie ou sous les lampes à pétrole pour réviser leurs cours et faire leurs devoirs. (Bacar Ali BOTO)


Evoquant la situation spécifique de Mamoudzou, le 1è adjoint Bacar Ali BOTO a indiqué que la municipalité remplace actuellement les 500 lampadaires de l’éclairage public alimentées en énergie de sodium et à vapeur de mercure qui sont des produits énergivores.

«  Nous avons décidé de les remplacer par des lampadaires LED qui ont le mérite de consommer 3 fois moins d’énergie que les deux précédents. », a-t-il précisé.

Bacar Ali BOTO a dévoilé un autre projet en cours de réalisation : la substitution des horloges d’allumage et d’extinction de l’éclairage public actuel par des horloges astronomiques. Ce système permet, selon lui, d’allumer et d’éteindre l’éclairage public par rapport à la fréquence du lever et coucher du soleil.

 

© PHOTO: EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO: EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU

ENERGIE


Pose des lampadaires solaires en 2017


Bacar Ali BOTO a annoncé la pose, en 2017, pour un budget de 500 000 euros, des lampadaires solaires dans les zones les plus reculées de la commune.

« Il est évident qu’avec ce système, la ville de Mamoudzou luttera efficacement contre la montée de la délinquance et il n’y aura pas des factures à payer mais au contraire, nous réaliserons des économies dont les dividendes seront affectées à d’autres actions sociales. », a conclu le 1è adjoint de la mairie de Mamoudzou.

ENERGIE



EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU

A LIRE AUSSI : 


Connaissance des énergies

https://www.google.fr/search?=les+enjeux+dezs+%C3%A9nergies+fossilles+et...

http://www.energiepositive.info/fr/pourquoi/energies-fossiles.html

Perspectives et enjeux des énergies renouvelables - 

http://www.constructif.fr/bibliotheque/2004-11/perspectives-et-enjeux-de...

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU

 

1 476 106 129

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play