publicité

Entre Anjouan et Mayotte, les comoriens n'immigrent pas, ils circulent !

Le président Azali ASSOUMANI refuse de parler d’immigration s’agissant des arrivées clandestines des ressortissants comoriens à Mayotte. Il a dénoncé le visa Balladur et parle de responsabilité partagée s’agissant des morts suite aux chavirages des embarcations entre Anjouan et Mayotte.

© Gendarmerie nationale AFP
© Gendarmerie nationale AFP
  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le , mis à jour le
REACTION AZALI INVITE FRANCE O

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play