Eric Dupond-Moretti débute sa visite officielle à Mayotte

justice
Eric Dupond-Moretti en visite au tribunal de Mamoudzou ©Raïnat Aliloiffa
Le garde des sceaux est arrivé au tribunal judiciaire de Mamoudzou ce vendredi après-midi. Il a été accueilli par le parquet et certains élus locaux.

Le ministre a promis de faire des annonces tout au long de sa visite. Il a multiplié les échanges avec les professionnels de la justice, sans la présence de la presse.

La visite ministérielle du garde des sceaux ne fait pas l’unanimité auprès des professionnels de la justice. Certains juges ont décidé de boycotter la visite en étant absents lors des discussions, un moyen pour eux de dénoncer leurs conditions de travail qui ne sont plus supportables selon les principaux concernés.

"Manque de moyens humains, manque de considération, surcharge de travail, les problèmes sont nombreux. La tentative de suicide d’un greffier vendredi dernier est un signe du mal être qui existe au sein de la justice à Mayotte liés à ces difficiles conditions de travail au tribunal" selon Clara Faure, juge pour enfant et membre du syndicat de la magistrature.

Autres conséquences de ce malaise  jusqu’à 35% d’absentéisme selon le  syndicat Horizon Justice

Cinq syndicats, Horizon Justice, le SM, l’USM, FO et la CGT ont donc appelé à boycotter la visite ministérielle cet après-midi, une grande partie du personnel du monde de la justice, déplore par ailleurs l'heure d'arrivée tardive d’Éric Dupond-Moretti au tribunal alors que son agenda est annoncé très serré.

Samedi matin  le garde des sceaux est attendu au centre pénitentiaire de Majicavo à 8h15 ; certains syndicats n’apprécient pas les conditions de cette visite, puisque seules les 2 organisations professionnelles élues par les personnels seront reçues par un conseiller du ministre.