publicité

Les gendarmes ont expulsé les manifestants devant la préfecture de Mamoudzou

Après 3 mois à dormir devant le service des étrangers de la préfecture de Mamoudzou, tôt ce matin, les femmes du collectif des citoyens ont été délogées par un escadron de gendarmes. Une situation qui n'a fait qu'exacerber la colère des concernés.
 

  • Géniale Attoumani
  • Publié le
Les manifestants qui occupaient l’entrée du bureau des étrangers de la préfecture de Mayotte  ont été évacués par les forces de l’ordre tôt ce lundi matin.
Le blocage aura duré un peu moins de 3 mois. L'objectif des manifestants était d’envoyer un message fort au gouvernement de l’Union des Comores :

« tant que les comoriens expulsés de Mayotte dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine ne pourront pas rentrer dans leur pays, la préfecture de Mayotte ne délivrera plus de titres de séjours. »

Des élus locaux, notamment des maires, étaient allés apporter leur soutien et un parlementaire, le député Mansour Kamardine, a passé toute une nuit avec les manifestants. Enfin, les membres de la Commission des Lois de l’Assemblée nationale en visite à Mayotte été allés à leur rencontre. 
Des opérations coup de poing au Conseil départemental et à la mairie de Dzaoudzi-Labattoir avaient été menées sans résultat probant. La situation perdurait et c’est dans ce contexte que les forces de l’ordre sont intervenues.  

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play