Gilles Colin : « les élèves ne sont pas toujours à l’aise avec un stylo, mais ils sont créatifs avec une caméra »

zakweli
61b2f81d29806_video-37.jpg
Gilles Colin ©Mayotte la 1ere
Gilles Colin, enseignant en option cinéma au Lycée des Lumières, était l’invité de Zakweli ce vendredi.

le cinéma est une matière à fort coefficient au bac pour ceux qui ont choisi cette spécialité

explique-t-il.

Selon l’enseignant « il est essentiel que les élèves connaissent les grands classiques pour étoffer leur culture générale. Notamment pour ceux qui vont poursuivre leurs études ailleurs. Souvent ils n’ont pas vu autant de films que les autres étudiants de métropole ou de la Réunion ».

Gilles Colin remarque que les jeunes sont habitués à l’outil vidéo sur leur téléphone portable : « les élèves ne sont pas toujours à l’aise avec un stylo, mais ils sont créatifs avec une caméra. Nous leur enseignons l’art, les codes, l’esthétique du cinéma. Pas seulement les films, mais aussi les séries ».

Le professeur de cinéma regrette la fermeture de la salle de Chirongui, la seule de Mayotte et espère qu’elle rouvrira bientôt : « C’est un acteur essentiel pour l’Education Nationale, pour nous il est très important qu’il y ait une salle qui perdure ».