Gilles Halbout : « nos établissements scolaires sont sécurisés »

éducation
Gilles Halbout
©Mayotte la 1ere

Le recteur de Mayotte Gilles Halbout était invité de Zakweli ce lundi.

Il a réagi à l’appel des associations de parents d’élèves de Petite-Terre de ne pas emmener leurs enfants à l’école pour protester contre l’insécurité :

On comprend l‘émotion mais on ne peut que regretter que les parents n’envoient pas leurs enfants à l’école.

«Notre objectif est d’accueillir tous les élèves, il y a un gros déploiement de forces de l’ordre ». Le responsable de l’Education Nationale dans le département annonce par ailleurs qu’une cellule psychologique a été mise en place au collège Bouéni M’titi de Labattoir :

certains des jeunes décédés étaient élèves dans ce collège.

Concernant la proposition du maire de Mamoudzou de faire intervenir les cadis dans les écoles, Gilles Halbout tient à souligner que « les enseignants transmettent les valeurs, le respect des autres et le respect des lois, mais il se dit prêt à en discuter : « nous sommes ici dans une période de transition, toutes les initiatives sont les bienvenues, la parole des cadis est intéressante en tant que médiateurs ».

Les dépistages du Covid commencent dans les écoles

A propos de l’épidémie de COVID, le recteur rappelle qu’une campagne de dépistage par des infirmiers scolaires commence cette semaine dans les établissements :

Nous avons monté une cellule pour gérer les cas contacts. On ne doit prendre aucun risque.

Gilles Halbout convient que « le respect du port du masque est difficile avec la chaleur, mais quand on le leur impose, les élèves comprennent ». « Nous distribuons des masques chirurgicaux pour les enfants qui n’ont pas de masque ou l’ont oublié ». Le recteur rappelle que les masques en tissus de type 1 restent efficaces.

Gilles Halbout dans Zakweli