Greve illimitée à la MDPH

social
SIGLE MDPH
Ce mardi 7 janvier les salariés de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ont mis leur menace à exécution en entamant une grève illimitée ; un mouvement qui durera tant que les revendications formulées n’auront pas eu de réponses.
 
Sur cette plateforme, plusieurs points y sont portés notamment la mise en place d’un comité technique qui permet le fonctionnement de la Maison départementale des personnes handicapée (MDPH) notamment au niveau des recrutements, des effectifs ; en somme, tout ce qui concerne et qui touche à l’organisation même de la structure. Car sans cela, impossible pour les agents de voir l’évolution de leur carrière.
 

Mésentente avec le directeur

Autre revendication portée, le départ pur et simple de Jérôme Lemaire, le directeur de la MDPH. Sur ce point, diverses rencontres ont été organisées mais aucune solution en vue. Cela fait plusieurs semaines déjà que les agents ont alerté sur une possible grève avec l’envoie de lettres ouvertes à leur hiérarchie et aux acteurs, parties prenantes dans ce dossier. Réunis en assemblée générale lundi 6 janvier dans l’après-midi, le constat est sans appel, la maison est sous tension ; les nombreuses promesses n’ont pas réussi à désamorcer le conflit. Et si aujourd’hui les agents se disent ouverts à toutes discussions pour mettre fin à leur mouvement, il n’en demeure pas moins qu’ils comptent poursuivre la grève jusqu’à la formalisation de toutes leurs revendications.
Elmoute Said évoque les raisons de la grève illimitée de la MDPH ©Siti Daroussi

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live