Des habitants du Sud en colère réclament la réfection des routes

transports
Rendez-vous chandzani à Kani-kéli.
©Mayotte la 1ère
Des habitants de Passy-Kéli ont bloqué des engins de chantier qui devaient œuvrer sur le tronçon de route Mronabéja/kani kéli ce lundi matin (29 juin).Des travaux qu’ils réclament, sans succès depuis de nombreuses années.
Les usagers du sud de l’île ne sont pas à leur premier mouvement de colère concernant l’état des routes départementales.
Une réelle source d’inquiétude pour les habitants qui doivent au quotidien faire face aux nids de poules, fissures, ils doivent slalomer pour garder intact leurs véhicules, bref, la colère est d’autant plus compréhensible que les nombreuses plaintes restent à ce jour lettre morte et pourtant le conseiller départemental du canton Ahmed Attoumani assure avoir porté la doléance devant l’assemblée départementale, qui selon lui ne prend pas la mesure de l’urgence.

Il y a 3 ans en effet, lors de la répartition des moyens pour la réfection de l’ensemble des routes départementales, le secteur sud a été malmenée et en pleine séance, le budget prévu pour la réfection de ses routes sera amputé de près de 400.000 euros, et ce, sans aucune explication et contre l’avis de la commission d’aménagement.

Lorsqu’enfin l’assemblée départementale décide de refaire les routes du sud, au risque de devoir tout démolir,  il fallait au préalable effectuer les travaux d’enfouissement des réseaux d’eau  entre « foudi, Mronabéja,mbouini jusqu’à Kani kéli », les réseaux haut débit ont suivi puis ceux relatifs au réseau électrique, et à  l’installation des buses en béton, en somme un retard considérable s’est creusé.

La réhabilitation du réseau routier vient juste de démarrer des travaux qui vont s’effectuer par tranche, il fallait d’abord commencer par Dapani, là où ce sont arrêtés les derniers travaux de bitumage vers Kani-Kéli. Et en même temps s’occuper du secteur Boueni, par la boucle Mzuazia, Boueni jusqu’à Chirongui.

Sauf que du côté Dapani, ici il a fallu scinder en deux le chantier, une partie est suivie par le conseil départemental en interne, c’est le tronçon Mronbabéja- kani Bé, qui cristallise la colère des habitants de passi kéli puisque les travaux devaient débuter hier lundi, contrairement à la  partie qui les concerne, le tronçon Dapani-Mronabéja qui est lui géré par la DEAL et dont le chantier tarde à démarrer, ici aussi l’élu du sud rassure, les travaux sont prévus et devraient commencer dans les jours à venir, seulement voilà, les habitants n’y croient pas et exigent une preuve que leur route sera bien réhabilitée, seule la société colas devraient pouvoir y répondre d’après Ahmed Attoumani Douchina qui dit comprendre cette colère d’autant qu’il est lui-même victime de cette route qu’il parcourt au quotidien.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live