Handball : Dawiya Abdou en équipe de France U16

handball
Direction l'équipe de France pour Dawiya Abdou ©FFHB
La jeune mahoraise partira en Suède, avec le maillot de l'équipe de France sur le dos, en juillet prochain.

Chez les Abdou, c'est la fierté qui domine au moment d'évoquer Dawiya. "J'étais content, sa maman aussi" dévoile Ahmed Abdou après avoir appris la sélection de sa fille en équipe de France U16. Elle devient la première mahoraise, formée localement en handball, à porter le maillot tricolore. 

"Elle a toujours été compétitrice"

Il faut dire que la jeune fille est rapidement tombée dans la marmite du handball. Son père, Ahmed, a formé un nombre incalculable de handballeurs à Combani pendant que sa mère, Onzaiya a tout gagné, lors de la dernière décennie, sous les mêmes couleurs combaniennes.

Ça fait plus de vingt ans que toute la famille baigne dans le handball, les enfants, dès leurs plus jeunes âges, sont toujours venus au terrain pour nous voir jouer. Quand on perdait, des fois, c'est Dawiya qui pleurait, nous voir gagner notamment 8 titres d'affilés de championnes de Mayotte avec combani, ça l'a forgé... Elle a toujours été compétitrice, toujours aimé la combativité.

Onzaiya Boinaidi, la maman

Il faut dire que chez les Boinaidi, le handball, c'est une affaire de famille. Trois de ses oncles sont dans l'équipe du CHC, cette saison, qui a tout raflé pour le moment. Deux de ses tantes évoluent dans l'équipe féminine. Dawiya Abdou semblait pré-destinée.

C'est une jeune fille qui a mis beaucoup d'investissements dans son projet scolaire et sportif. Elle a l'air bien déterminé et progresse régulièrement. C'est ce qui a validé sa présence en équipe de France.

Guillaume Dupont, son entraîneur au Pôle Espoirs de Toulouse

Après avoir fait toute sa formation à Combani, elle intègre le pole espoir de Toulouse en 2020. La saison prochaine, direction le pôle d'excellence, toujours à Toulouse, avec l'objectif, à terme, d'intégrer un centre de formation d'un club professionel. "Je sais qu'elle peut aller loin, on est à ses côtés, elle a, également, de la famille sur place à ses cotés, à Toulouse, pour l'accompagner" analyse sa mère Onzaiya Boinaidi, et cette réussite, Dawiya l'a doit surtout à elle-même.

C'est elle qui me poussait à l'entrainer. Elle me disait "Allez papa on y va." Même sa mère n'était pas tout le temps contente qu'on soit toujours au terrain, mais elle aimait tellement ça... et aujourd'hui on en voit le résultat.

Ahmed Abdou, son papa

Car à 15 ans, Dawiya Abdou est l'une des figures incontournables de son club de Bruguières, en N1, le troisième échelon français. Elle a participé à tous les matchs de championnats scorant à 48 reprises. Ce qui fait sa force, sur un terrain selon son père, "c'est sa vitesse, sa vélocité, son explosivité, elle tient ça d'une de ses tantes, Dassanti Boinaidi gauchère comme elle, avec qui elle a des similitudes dans le jeu" a remarqué Ahmed Abdou "en plus elles sont très complices dans la vie" ajoute sa mère.

Après sa compétition internationale en Suède, Dawiya Abdou viendra se ressourcer en famille, pour des vacances bien méritées, dans son village de Combani.

De son côté, Zaliata Mlamali vient de débuter, mercredi, les championnats du monde de handball U20 avec l'équipe de France. Les françaises ont débuté par une victoire, face au Brésil, sur le score de 37 à 18.