Ibrahim Boinahery, ancien maire Tsingoni mis en examen des chefs de détournement de fonds publics...

justice
jus
©IBRAHIM BOINAHERY, ANCIEN MAIRE DE TSINGONI, ANCIEN PRESIDENT DE L' ASSOCIATION DES MAIRES DE MAYOTTE
Ibrahim Boinahery, ancien maire Tsingoni,a été mis en examen, mardi après-midi, des chefs de détournement de fonds publics, d’atteinte à la liberté d’ accès et à l’ égalité des candidats à un marché public, de faux et usage de faux en écriture publique et de corruption passive.
Joël Garrigue, procureur de la république auprès du tribunal de grande instance de Mamoudzou  précise, dans un communiqué de presse diffusé mardi dans la soirée, que l’ancien maire Ibrahim Boinahery a été placé sous contrôle judiciaire et astreint au versement d’une caution de 30.000 euros.

C’est dans le cadre d’une enquête initiée depuis plusieurs années sur des irrégularités dans la gestion de la commune de Tsingoni sur la période 2010-2013 qu’une enquête menée par la section de recherches de Pamandzi a permis de démontrer que l’ attribution irrégulière d’ un marché public à une entreprise de travaux publics résultait de manœuvres entre l’ ancien maire de la commune et l’ entrepreneur de travaux publics.

L'entrepreneur complice également mis en examen

Au vu de ces éléments et de leurs déclarations, l’entrepreneur a été également mis en examen des chefs de recel, d’atteinte à la liberté d’accès et à l’égalité des candidats à un marché public, complicité de détournement de fonds publics, faux et usage de faux et corruption active. Il a été également placé sous contrôle judiciaire et a fait l’objet de saisies bancaires à hauteur de 94,454 euros.

EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU ( Source : Parquet de Mamoudzou Mayotte)
©mayotte


 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live