publicité

Ida Nel accuse l'Etat d'être complice d'un potentiel monopole économique à Mayotte

Ida Nel, présidente de MCG (Mayotte Chanel Gateway) délégataire de service publique au port de Mayotte est visiblement très remontée contre Dominique Sorain, le préfet de mayotte qu’elle accuse d’être l’architecte d’un super monopole économique dans le Département.

© Mayotte le 1ere
© Mayotte le 1ere
  • Andry Rakotondravola
  • Publié le , mis à jour le

Monopole économique à Mayotte ?

Tout serait parti de la procédure de redressement dont fait l’objet la SMART, le préfet favoriserait le mariage de Cma-Cgm et Sodifram pour racheter la société de manutention (la SMART).
Ce mariage entraînerait un renforcement du monopole de la SODIFRAM,  présente dans tous les secteurs d’activités économiques (de la grande distribution, à la restauration en passant par l’informatique) avec CMA-CGM, armateur et manutentionnaire.
La présidente de MCG a réagi aux propos tenus lors du Grand débat spécial Outremer à l'Elysée.

Selon la cheffe d’Entreprise, les salariés et dirigeants de la smart et même ceux de manu-port paieront de leurs emplois cette nouvelle situation. Ida Nel va même jusqu'à accuser l'administration de réaliser une prise illégale d’intérêt et de favoritisme en créant ;

un monstre qui contrôle toute l’économie locale avec un prix à fort préférentiel pour Sodifram sur toute la chaîne d'approvisionnement. Mais comme le Préfet part très prochainement ça ne sera plus son problème...

Pour la patronne de MCG tout ceci est une violation au droit à la concurrence, sur un petit territoire comme Mayotte, les habitants, importateurs et petits commerçants seront tous victimes. En période de réserve électorale, la préfecture que nous avons sollicitée n’a pas donné suite.

  
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play